Entretien
Jeudi 11 avril 2013
51 min

Nadir Moknèche, réalisateur

Nadir Moknèche, réalisateur
Nadir Moknèche, réalisateur

®les films du Losange

Invités

Nadir Moknèche

est un réalisateur franco-algérien, né à Paris en 1965.
Cinéaste portraitiste, il dévoile une galerie de personnages de la société algérienne d'aujourd'hui.

Nadir Moknèche est né le 21 février 1966 à Paris de parents algériens. Son père meurt trois ans plus tard d'un accident du travail, provoquant le retour de sa mère avec ses deux fils à Alger, où elle devient standardiste à la poste. Il est en pension chez les Frères des écoles chrétiennes. Il connaît l'apogée du régime de Boumediene, les nationalisations, la révolution agraire, les pénuries d'approvisionnement. À 16 ans, il quitte sa famille pour revenir à Paris. Il retrouve l'hôtel meublé où il est né. Il débute son apprentissage de la vie, et découvre les facilités et les difficultés que l'on rencontre dans une grande capitale européenne quand on est un adolescent seul, provincial, et algérien. Après le baccalauréat et deux ans de droit, il change d'orientation et décide de suivre des cours d'art dramatique, entre autres à l'école du Théâtre national de Chaillot. Durant cette période d'apprentissage, il découvre le cinéma, achète une caméra super 8 et s'initie à l'image. En 1993 il s'installe à New York pour deux ans, s'inscrit en cours de réalisation à The New School for Social Research, où il tourne deux courts-métrages.

De retour à Paris, il dirige son premier long, tourné au Maroc. Le Harem de Madame Osmane est une belle surprise : le film reste à l'affiche en France durant tout l'été 2000. Viva Laldjérie, tourné à Alger en 2003 est le film qui le fera connaître. Délice Paloma, histoire d'une mère maquerelle qui veut se racheter une vertu, tourné à Alger en 2006, n'obtient pas de visa d'exploitation en Algérie.

Il est pensionnaire de la Villa Médicis en qualité de cinéaste pour la saison 2010-2011.

Son film suivant, Goodbye Morocco, avec Lubna Azabal, est sorti en France le 13 février 2013.

Goodbye Morocco, film de Nadir Moknèche

Sortie en France le 13 février 2013

Dounia, divorcée, un enfant, vit avec un architecte serbe à Tanger. Une liaison scandaleuse aux yeux de la famille marocaine. Le couple dirige un chantier immobilier où le terrassement met à jour des tombes chrétiennes du IVème siècle, ornées de fresques.
Dounia se lance alors dans un trafic lucratif, espérant gagner très vite de quoi quitter le Maroc avec son fils et son amant. Mais un des ouvriers du chantier disparaît...

Avec Lubna Azabal, Rasha Bukvic, Faouzi Bensaïdi, Grégory Gadebois, Anne Coesens, Ralph Amoussou

Délice Paloma film de Nadir Moknèche

Vous avez besoin d'un permis de construire ? Vous êtes seul un soir ? Appelez la bienfaitrice nationale, Mme Aldjéria : elle vous arrange ça. Celle qui s'est donné le nom du pays ne recule devant aucune combine pour survivre dans l'Algérie d'aujourd'hui. Pour peu qu'elles soient jolies et peu scrupuleuses, ses recrues peuvent faire carrière.
La dernière, Paloma, fait grand effet, en particulier sur Riyad, le fils de Mme Aldjéria. Le rachat des Thermes de Caracalla, le rêve qui devait permettre au clan d'Aldjéria de changer de vie, sera l'affaire de trop

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Pierre Bastaroli
Good Bye Morocco (Musique du Film) La mort de Dimitri
Ensemble instrumental
Pierre Bastaroli
Privé

Jean-Françoic Dandrieu
La Gémissante, rondeau (1724)
Colin Tilney
Doremi DDR-71152

Pierre Bastaroli
La Gémissante
Pierre Bastaroli, piano
Privé

Pierre Bastaroli
Viva Laldjérie : Thème Goucen - Cortège
Pierre Bastaroli, piano
Milan MILA 301 687-2

Biyouna
Mouaoud Lik
Biyouna
Milan MILA 301 687-2

Martinete : Fandango de Huelva
Jacinto Almadén (El Nino de Almadén), La Joselito, baile; Pedro Soler, guitare
Le Chant du Monde CDM LDX 274262

Jean Sébastien Bach
Cantate BWV 125 : Duo ténor et basse : Ein unbegreiflich licht erf¨üllt der ganzen Kreis der Erden
Kurt Equiluz, ténor; erf¨üllt der ganzen Kreis der ErdenThomas Thomaschke, basse
Concentus Musicus Wien
Nikolaus Harnoncourt
Teldec TELD 2292-42615-2

Emmanuel Nunes
Degrés (1965)
Isabelle Magnenat, violon; Jurg Dähler, alto; Daniel Haefliger, violoncelle
Solistes de l'ensemble Contrechamps
Mark Foster
Accord ACCD 204392

Mohamed Khaznadji
La Nouba Ghrib : Solo de kwithra; Zarni el Malih Wahdou
Mohamed Khaznadji ,chant et son ensemble
OCORA RADIO FRANCE C 560003

Pierre Bastaroli
Le retour de Madame Aldjéria
Ensemble insturmental
Piano et direction Pierre Bastaroli
NaïveNAIV WN 145128

Pombalinho
Maria Teresa de Noronha
EMI 791774 2

L'équipe de l'émission :
Mots clés :