Entretien
Lundi 16 décembre 2013
52 min

Judith Magre, comédienne

Judith Magre nous parle de la pièce de Thomas Bernard : Dramuscule. Une immersion corrosive et irrésistible dans la vie de deux femmes ordinaires en quelques saynètes mordantes dénonçant la xénophobie et la racisme.

DRAMUSCULES
De Thomas Bernhard, traduction de Claude Porcell
Mise en scène de Catherine Hiegel
Avec
Judith Magre, Première femme, Première voisine et Maria
Catherine Salviat, Deuxième femme et Deuxième voisine
Antony Cochin, le Fossoyeur et Kroll
DRAMUSCULES : LE PORTRAIT DU MONSTRE
Contraction des mots « drames » et « minuscules » (en allemand Dramolette), Dramuscules est un recueil de pièces courtes écrites par Thomas Bernhard en 1988, un an avant sa mort et qui résument de manière saisissante le portrait qu’aura dressé l’auteur dans toute son œuvre d’une Autriche enfermée dans son passé nazi.
Dramuscule 1 : UN MORT – pour deux actrices et une route Deux femmes sortent de l’église, après avoir assisté au rosaire du soir et découvrent, sur le bas-côté, un cadavre enroulé dans du papier d’emballage.
Dramuscule 2 : LE MOIS DE MARIE
À la sortie de la messe du dimanche, deux femmes discutent, intriguent, commentent la vie du bourg. Elles interpellent le fossoyeur en plein travail, et évoquent avec lui la récente disparition de monsieur Geissrathner.
Dramuscule 3 : MATCH
Le policier Kroll et sa femme Maria sont chez eux à la tombée de la nuit. La femme sollicite l’attention de son mari. Ce dernier, planté devant un match de foot à la télévision, ne lui prête aucune attention.

Au Théatre du poche Montparnasse
Du 26 novembre 2013 au 9 mars 2014
Représentations du mardi au samedi à 19h, dimanche à 17h30
Relâche les 1er, 3, 25 décembre et 1er janvier

Dramuscules (Affiche) DR

Programmation musicale

GENERIQUE de L’EMISSION: Suite Panaméenne de Kurt Weil utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Arnold Schönberg
Pierrot Lunaire - Galgenlied (Chanson de potence) - Enthauptung (Suicide, Décollation)
Alda Caiello, récitante
Quatuor Prazak
Praga Digitals RAGA PRD/DSD 250 276

Bobby Lapointe
Sentimental Bourreau
Bobby Lapointe
POLYGRAM 832656-2

Anonyme
Messe Laetare -Kyrie)
Moines de l’Abbaye de Solesmes
ACCORD 472814-2

Pierre Boulez
Messages Esquisses (1976-77). Pour violoncelle solo et six violoncelles - N°3 Sans tempo libre - N°4 Aussi rapide que possible
Jean Guihen Queyras, violoncelle
Solistes de l’Ensemble Intercontemporain
Dir Pierre Boulez
UNIVERSAL MUSIC (LABEL & DISTRIBUTEUR) 4806836

Hector Berlioz
Roméo -Les stances pour mezzo « Premiers transports que nul n’oublie »
Marie-Nicole Lemieux, mezzo
Le Jeune chœur de Paris
Orchestre National de France
Dir Fabien Gabel
Naïve NAIV V5201

Traditionnel
Beltz
Les Yeux Noirs
(Eric et Olivier Slabiak, violons, François Perchat au violoncelle et Misha Nisimov à l’accordéon, Pascal Rondeau, guitare et Frank Campagnola à la contrebasse)
BUDM 82889

Robert Schumann
L’Amour et la Vie d’une Femme - Lui, le plus merveilleux de tous Er, der Herrlichste von allen
Kathleen Ferrier, contralto - Bruno Walter, piano
Music and Arts MUAR CD -1235

Claude Debussy
Suite Bergamasque - N°2: Menuet
Philippe Cassard, piano
DECCA 4783816

Manos Hadjidakis, paroles de Michael Cacoyannis et Georghakopoulo
Stella, femme libre (film) -L’amour devenu couteau à double tranchant
Melina Mercouri
MUSG ML 0031

L'équipe de l'émission :
Mots clés :