Entretien
Mercredi 1 mai 2013
51 min

Joaquin Achùcarro : La légende du piano espagnol

Joaquin Achùcarro : La légende du piano espagnol
Joaquin Achùcarro : La légende du piano espagnol

"J'ai passé toute ma vie à la recherche de ce son qui fait que le piano suggère et rappelle le chant", confie Joaquín Achùcarro.

Invités

Joaquin Achùcarro

Entre une première apparition publique à Bilbao à l'âge de 13 ans (dans le Concerto KV 466 de Mozart) et le Premier Prix du Concours international de Liverpool en mai 1959, nombre de rencontres décisives marquent Joaquin Achucarro.

Après des études auprès de José Cubiles à Madrid, il travaille en effet avec Guido Agosti - à l'Académie Chigiana de Sienne -, Walter Gieseking, Nikita Magaloff et Bruno Seidelhofer. Décisive dans le parcours de l'interprète, la victoire à Liverpool lui ouvre les portes de la carrière internationale.

Dès 1960, Joaquin Achucarro interprète le Concerto de Schumann à Trieste (sous la baguette d'un chef débutant nommé Claudio Abbado...) et donne son premier récital en Allemagne. Depuis lors, de l'Orchestre Philharmonique de Berlin au Tokyo Philharmonic Orchestra, du London Philharmonic au Chicago Symphony Orchestra, la liste des phalanges avec lesquelles il a collaboré impressionne, tout comme la richesse d'un répertoire très attaché au romantisme et à la première moitié du XXe siècle.
« Je n'ai entendu ce son que chez Rubinstein », a dit Zubin Mehta ; et Sir Simon Rattle d'ajouter : « Très peu de musiciens peuvent tirer ce type de son du piano ». « J'ai passé toute ma vie à la recherche de ce son qui fait que le piano suggère et rappelle le chant », confie Joaquin Achucarro.

Un art du clavier que l'interprète s'attache à transmettre : depuis plusieurs années il se dédie avec passion à l'enseignement, dans le cadre de la South Methodist University de Dallas.

Joaquin Achucarro a très récemment enregistré le Concerto n° 2 de Brahms, avec le London Symphony Orchestra et Sir Colin Davis (DVD Opus Arte) et Les Nuits dans les Jardins d'Espagne de Manuel de Falla avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin, sous la baguette de Sir Simon Rattle (DVD EuroArts).

Il a reçu en février 2013 le grand prix espagnol El Ojo Critico, couronnant toute sa carrière.

Fondation de Joaquin Achùcarro

Son disque : Le feu et la poésie alliés à l'émotion

Marcel Quillévéré

Extraordinairement attentif aux spécificités de la rythmique schumanienne, Joaquín Achúcarro signe une Fantaisie et des Kreisleriana dont la vie intérieure est rendue plus fascinante encore par la richesse inouïe de son toucher.

Disque Joaquín Achúcarro

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Robert Schumann
Fantaisie en Ut Majeur Op 17 : 1er mouvement (extrait)
Joaquin Achucarro, piano
La Dolce Volta LDV 10

Bernard Hermann (Musique du film Hangover Square)
Hangover Square : Concerto Macabre
Joaquin Achucarro, piano
National Philharmonic Orchestra
Charles Gerhardt
CD RCA Victor RCA GD 80707

Robert Schumann
Kreisleriana : 1er mouvement (extrait)
Joaquin Achucarro, piano
La Dolce Volta LDV 10

Manuel De Falla
Nuits dans les Jardins d'Espagne : Danza Lejana
Joaquin Achucarro, piano
Orchestre philharmonique de Berlin
Simon Rattle
Euroarts 2058808

Maurice Ravel
Gaspard de la Nuit
Joaquin Achucarro, piano
Ensayo ENSA ENY-CE-9808

Manuel De Falla
Nuits dans les Jardins d'Espagne : En los Jardines de la Sierra de Cordoba
Joaquin Achucarro, piano
Orchestre philharmonique de Berlin
Simon Rattle
Euroarts 2058808

L'équipe de l'émission :
Mots clés :