Entretien
Jeudi 18 avril 2013
51 min

Guillaume Cornut nous parlera de la réouverture du Bal Nègre (Paris)

Guillaume Cornut nous parlera de la réouverture du Bal Nègre (Paris)
Guillaume Cornut nous parlera de la réouverture du Bal Nègre (Paris)

Invités

Guillaume Cornut

A fait des Etudes de Mathématiques et Physique et est ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et de l'ENSAE

A remporté le 1er prix concours des grands amateurs de piano/Lauréat de la fondation Cziffra

Il réouvrira le Bal Nègre en 2015

Guillaume Cornut a très longtemps vécu et travaillé à Londres où concerts et spectacles sont moins formels qu'en France, le public est mis au centre de la soirée musicale, le rapport aux artistes est plus fluide et spontané (comme aux Prom's au Royal Albert Hall). On y trouve moins de "barrières" intimidantes pour les publics non familiers des salles de concerts classiques. C'est ce décloisonnement musical qu'il souhaite proposer au Bal Nègre.

Le Bal nègre : Historique

Le Bal nègre est un célèbre bar dansant antillais de Paris, créé en 1924 par Jean Rézard des Wouves.

En 1924, Jean Rézard des Wouves, candidat antillais à la députation, installe son quartier général dans l'arrière-salle d'un bar-tabac situé au 33, rue Blomet, dans le quartier Necker du 15e arrondissement de Paris, à l'ouest de Montparnasse. Ce bâtiment qui existe toujours sans modification majeure, est une ancienne ferme-grange au XVIIIe siècle. Peu à peu, les meetings du candidat aux législatives se transforment en réunions dansantes qui deviennent permanentes, même après les élections, et donnent naissance au Bal colonial ou Bal nègre.

Repris par le violoniste-clarinettiste martiniquais Ernest Léardée (1896-1988) à la tête d'un petit orchestre noir, ce bal devient un rendez-vous à la mode, fréquenté par le Tout-Montparnasse et même le Tout-Paris. (Robert Desnos qui habite à quelques mètres, au 45, rue Blomet, est le tout premier, suivi par Foujita, Joséphine Baker, Kiki de Montparnasse...).

La Seconde Guerre mondiale interrompt les activités du bal, qui reprennent entre 1945 et 1962 avec d'autres orchestres. Resté simple café jusqu'en 1989, cet établissement devient alors un club de Jazz blues, sous le nom de Saint-Louis Blues, puis un bal sud-américain en 2000 et finalement un restaurant sud-américain. L'établissement est actuellement fermé.

Le Nouveau Bal Nègre

Héritage du Paris des années folles, le Bal Nègre sera une salle de spectacle du XXIe siècle ouverte à tous les publics et à toutes les expressions musicales en même temps qu'un espace de vie, de convivialité, de diversité culturelle et de liberté.

Implanté au cœur du village parisien de Vaugirard dans un confortable cadre industriel new-yorkais, le Bal Nègre sera un lieu de sorties incontournable qui décloisonne les genres musicaux en plaçant le public au cœur de sa recherche artistique.

La programmation originale privilégiera la qualité, l'imagination et les couleurs de la diversité : du classique au tango, de la comédie musicale au jazz en passant par les musiques du monde et la création contemporaine.

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Ernest Léardée (arrangement Salabert)
Edamyso
Orchestre Léardée du Bal Colonial de la rue Blomet
Frémeaux FRAS FA 027/2

George Gerschwin
Rhapsody in Blue
Guillaume Cornut, piano
Orchestre Paris Sciences et Lettres
Johann Farjot
Privé

Claude Debussy
Général Lavine excentric
Alain Planès, piano
Harmonia Mundi HM HMC 901695

Georges Cziffra
Improvisation sur le Trish Trash Polka de Johann Strauss
Georges Czifrra, piano
EMI 213252-2

George Gerschwin (Arrangement : George Feyer)
Who Cares, Swaney Love is sweping The country
G.Feyer, piano; G.Mell, contrebasse; T.Lucas, guitare;
S.Salzbergg et E.Caccavale, batterie
Vanguard Classics VAN 08600271

Morton / Armstrong
Wild Man Blues
W.Allen, clarinette; E.Davis, banjo ; G.Cohen, contrebasse;
C.Sayer, piano ; J.Zigmont, trombone ; R.Garcia, batterie
RCA 09026-63353-2

Johannes Brahms, Louis Aragon
Concerto pour piano et orchestre N°1 en Ré mineur, Op 15
Glenn Gould, piano
Philharmonic Orchestra
Leonard Bernstein
Music & Arts MUAR CD 682

Charles Aznavour
La Bohême
Ensemble Contrastes
Naïve CONTRA BBCP01

Anonyme
Improvisation sur Amazing Grace
Johann Farjot, piano; Raphael Imbert, saxo alto
Privé

L'équipe de l'émission :
Mots clés :