Entretien
Jeudi 27 septembre 2012
51 min

Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert

Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert
Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert

© C.Colbert
Créé en 1954, le Comité Colbert rassemble 75 maisons françaises de luxe et 13 institutions culturelles.

Elles œuvrent ensemble au rayonnement international de l'art de vivre français.

Invités

Elisabeth Ponsolle des Portes

est Déléguée Générale du Comité Colbert, association rassemblant 75 maisons de luxe français, dont la mission est de promouvoir en France comme à l'étranger la spécificité et les valeurs d'excellence, de savoir faire, de tradition et de modernité.

Agrégée de l'Université, elle a commencé sa carrière comme professeur de littérature française et comme chercheur. Membre du Centre d'analyse des manuscrits modernes du CNRS, elle est spécialiste de Marcel Proust et a travaillé de 1972 à 1981 sur la genèse de la création en littérature.

En 1981, elle rejoint la direction des Musées de France du Ministère de la Culture où elle est en charge du programme éducatif de nouvelles institutions comme le Musée d' Orsay ou le « Grand Louvre ». Elle travaille à développer l'audience des musées, en choisissant de réfléchir à valoriser la notion de patrimoine en corrélation avec la modernité et les rapports qu'entretiennent l'art et l'industrie.

De 1986 à 1997, elle rejoint l'UNESCO où elle est Secrétaire Générale de l'ICOM, organisation non gouvernementale rassemblant 15000 professionnels des musées organisé autour de 120 comités nationaux et 29 comités internationaux. Elle y développe des programmes pour les musées d'Afrique et du monde Arabe, travaille à la lutte contre le trafic illicite des œuvres d'arts en publiant la série « 100 objets disparus », et met les problématiques éthiques et la protection de la propriété intellectuelle artistique, notamment en cas de conflit armé, au cœur de son action. Dans ce dernier contexte, elle mène de nombreuses missions à travers le monde, notamment à Sarajevo, Beyrouth ou Siem Reap.

En 1998, elle est nommée Directrice Générale de l'Union des Fabricants, organisation de lobbyiing industriel luttant pour la défense de la propriété intellectuelle. Elle y crée le Global Anticounterfeiting Group (GACG) qu'elle préside jusqu'en 2002. Elle s'attache à mener des campagnes d'information auprès du grand public en liaison avec les administrations françaises.

En 2003, elle est nommée Déléguée Générale du Comité Colbert. Sa nomination s'inscrit dans la volonté des industriels du luxe de mettre en valeur et de promouvoir la dimension culturelle d'une industrie à forte valeur ajoutée, dont les métiers et les savoir-faire d'excellence s'inscrivent de droit au cœur du patrimoine français. Elle y développe un volet d'activités en ce sens en France en inscrivant la participation du Comité Colbert aux Journées du Patrimoine, en obtenant du Ministère de la Culture la nomination d'artisans au titre de Maître d'art et de Chevalier des Arts et des Lettres. Elle met au cœur de sa stratégie l'ouverture à l'international en menant le Comité Colbert en Italie en 2003, puis en Espagne en 2004, et enfin - pour le première fois de son histoire - en Chine en organisant une exposition culturelle à Shanghai en octobre 2005 qui a rassemblé plus de 25 000 visiteurs en 15 jours, avant de mener l'association en Russie et en Inde en 2007. Depuis cette période, ces contacts se développent avec plusieurs projets de grande ampleur, dont Colbert en 2009, et l'ouverture vers de nouvelles régions dynamiques comme les pays du Golfe.

Elisabeth Ponsolle des Portes

L'histoire du Le Comité Colbert

Marcel Quillévéré

créé en 1954 à l'initiative de Jean-Jacques Guerlain, a choisi de porter le nom d'une figure marquante de l'histoire française.

Intendant des finances de Louis XIV en 1661, puis surintendant des bâtiments du roi, arts et manufactures, Jean-Baptiste Colbert a fondé la renommée du savoir-faire français à travers le monde.

Il a encouragé la création de manufactures, en important parfois des savoir-faire d'excellence, et l'exportation, en développant la marine, l'aménagement des ports et en créant la Compagnie des Indes orientales et des Indes occidentales.

Homme de culture, il a fondé l'Académie de France à Rome et la Comédie française.

Rassemblant 14 maisons en 1954, le Comité Colbert en compte aujourd'hui 75. Depuis son origine, il regroupe des maisons exportatrices autour des savoir-faire et de la création. Des plus anciennes, créées au IX° siècle aux plus récentes, nées au XXI° siècle, ces maisons sont issues de 10 secteurs d'activités qui représentent ensemble l'art de vivre français. Depuis 1954, le Comité Colbert est orienté vers l'international et fait rayonner l'image de la France dans le monde.

Découvrez le Comité Colbert

Les journées Ravel

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
B K Gruber
Album :Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Anonyme
Tourdion « en lieu du bien » Pavane 11
Doulce Mémoire
Denis Raisin Dadre
ASTREE ASRE E 8567

Lully
Ballet des Arts / L'Agriculture: bourrée, L'Orfèvrerie, La navigation: air des pirates
Symphonie du Marais
Hugo Reyne
Accord ACCD 480 0886

Tchaikovsky
La Dame de Pique : Acte 2 - Scène 2 : Air de la Comtesse
Regina Resnik
Orchestre National de France
Mstislav Rostropovich
DGG 463679-2

Tchaikovsky
Eugène Onéguine : Acte 2 - Couplets de Triquet
Heinz Zednik
Orchestre de l'Opéra de Vienne
Seiji Ozawa
ORFEO ORFO C 637 042 1

Debussy
Clair de lune
Violoncelles de l'Orchestre philharmonique de Berlin
EMI CLASSICS 6085012

Ravel
Concerto pour piano en Sol 2è mouvement Adagio Assai
Nicole Henriot Schweitzer, piano
Orchestre de Paris
Charles Münch
EMI 76995721968

Stéphane Grapelli
Les Valseuses
Laurent Korcia, violon; Jean-Efflam Bavouzet, piano
Naïve V 4978

L'équipe de l'émission :
Mots clés :