Entretien
Mardi 30 octobre 2012
51 min

Claude-Henri Bonnet, directeur de l'Opéra de Toulon et Giuliano Carella, directeur musical de l’Opéra de Toulon

A l'occasion des 150 de l'Opéra de Toulon.

Claude-Henri Bonnet, directeur de l'Opéra de Toulon et Giuliano Carella, directeur musical de l’Opéra de Toulon
Claude-Henri Bonnet, directeur de l'Opéra de Toulon et Giuliano Carella, directeur musical de l’Opéra de Toulon

Invités

Claude-Henri Bonnet, directeur de l'Opéra de Toulon

est né en Ardèche à Privas en 1948 d'un père né aussi en Ardèche mais dont la famille s'était établie en Provence à Maillane depuis plus d'un siècle, et d'une mère d'origine Corse née en Ardèche.

1959-1966 Etudes secondaires dans une école de Père Maristes dont le corps professoral était également constitué de Pères Jésuites.
1966-1973 Etudes supérieures de Sciences couronnées par un Doctorat de Biologie
1973-1976 Engagement dans la Marine Nationale au cours de mon service national, (actuellement Capitaine de Frégate C.R.)
1976-1979 Marine Marchande (Officier au long cours)
1979 Régisseur puis Délégué général, Opéra de Lyon (et Festival d'Aix en Provence)
1987 Conseiller à la Programmation, Opéra de Paris
1991 Gérant et producteur artistique, IMG Artist's France (Londres, Paris)
(En même temps, de 1994 à 1998, conseiller musical de la Maison de la Culture de Grenoble)
1996 Directeur du Festival de Musique de Toulon
2001 Elu sur la liste de M. Hubert Falco, Sénateur Maire de Toulon
2003 Directeur de l'Opéra de Toulon

Quelques missions diverses:

  • Une saison du Festival de Pâques de Deauville à la demande de Mme Anne d'Ornano Maire de Deauville et Président du CG de Haute Normandie
  • Nommé auditeur à l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de ma Défense Nationale) pour la session 1990 1991 (démission pour cause de départ professionnel à l'étranger).
  • Mission d'étude à la Direction de la Musique et de la Danse (Ministère de la Culture 1995).

Giuliano Carella est le directeur musical de l'Opéra de Toulon.

Il obtient son diplôme de direction d'orchestre au Conservatoire «Giuseppe Verdi» de Milan, et de composition au Conservatoire de Padoue. Il se perfectionne ensuite sous l'égide de Franco Ferrara à l'Accademia Chigiana de Sienne.
Il dirige dans les plus grands théâtres et festivals internationaux : Wiener Staasoper, Deutsche Oper et Staatsoper Unter den Linden de Berlin, Bayerische Staatsoper München, Opera de Francfort, Staatsoper Hamburg, Opéra Comique, Opéra de Marseille, Opéra National du Rhin, La Monnaie de Bruxelles
...
Depuis 1990, Giuliano Carella est le Président des I Solisti Veneti.
Il a réalisé de nombreux enregistrements discographiques distinguées par la critique internationale, citons La Sonnambula, la version critique d'Ernani, L'Ultimo Giorno di Pompei de Giovanni Pacini ainsi qu'une série de récitals à la tête de l'English Chamber Orchestra avec Sumi Jo et Jennifer Larmore, Elisabetta, Regina d'lnghilterra, Il Barbiere di Siviglia de Rossini, Proserpine de Giovanni Paisiello puis L'Esule di Granata de Giacomo Meyerbeer, Adelaïde di Borgogna de Rossini, Il Diluvio Universale de Donizetti et Bianca e Fernando de Bellini.

Ces dernières saisons, il a dirigé à l'Opéra de Toulon Madama Butterfly, Un Bal Masqué, Le Trouvère, La Flûte Enchantée, Aïda, Nabucco, Don Giovanni, L'Elixir d'Amour, La Traviata, Orphée et Eurydice, Le Barbier de Séville, Rigoletto, Les Puritains, Falstaff, Carmen, Les Noces de Figaro, Don Pasquale, Thaïs, La Rondine ainsi que très récemment La Bohème, Lohengrin, Carmen ainsi que des concerts symphoniques. En novembre prochain, il y dirigera Madama Butterfly.

Le Grand Théâtre de Toulon

Marcel Quillévéré

est inauguré le 1er octobre 1862. Il remplace avantageusement l'ancienne Salle de la Comédie pas encore centenaire (1770) mais très vétuste, exiguë et inconfortable aux dires de la bonne société toulonnaise.
La construction d'une nouvelle salle était rendue possible par l'agrandissement de la ville décrété en 1853 et le report de ses remparts plus au nord.

Le Grand Théâtre, c'est ainsi qu'il est nommé, est le premier monument (1856-62) érigé dans le nouveau Toulon dont la superficie est multipliée par trois. Admirablement situé au cœur de la nouvelle ville, le monument est orienté Nord/Sud, avec une façade monumentale au Sud, dégagée par une place aménagée dès l'origine à cet effet le long de la Rue Royale (actuelle rue Jean Jaurès) et une façade également « historiée » au Nord, habillant remarquablement le tout nouveau boulevard Louis-Napoléon.

Il est mis en valeur par une judicieuse utilisation de la déclivité naturelle du terrain, qui permet de ménager au Sud un grand escalier qui le dégage de la place de façon spectaculaire, à la manière d'un parvis de cathédrale, ou plutôt de temple au vu de l'architecture avec colonnes et fronton. Visiblement on entre là dans le Temple de l'Art. Apollon y est d'ailleurs présent en de multiples endroits.

En effet Toulon a vu très grand pour son théâtre en ouvrant une salle de 1797 places à l'origine, à peine 100 de moins que le Palais Garnier à Paris. Sa population avait doublé en moins de 20 ans, passant de 35 000 en 1830, à 70 000 habitants. Nous signalerons que L'Opéra de Paris, commandé en 1861 à Charles Garnier, ne sera inauguré qu'en 1875, soit treize années après le Grand Théâtre de Toulon !

L'édifice, de style néo-classique avec ses arcs en plein cintre, ses colonnes grises et roses ainsi que son fronton, possède de nombreux détails intéressants parmi lesquels il faut noter des frises géométriques d'inspiration byzantine, style orientaliste qui sera très prisé à la fin du siècle.
Le bâtiment, conçu par l'architecte Léon Feuchères occupe une surface au sol de 27 x 70 mètres, soit près de 2000m2. Il a une infra structure en pierres maçonnées et poutres métalliques selon les principes de construction de l'époque (semi-métallique).

Le Grand Théâtre de Toulon connaît sa première représentation le 12 octobre 1862 avec une reprise de l'opéra-comique de Fromental Halévy (1799-1862) « Les Mousquetaires de la Reine » composé en 1846. Halévy venait de mourir (en mars de cette année) à Nice où il séjournait pour raisons de santé.

l'Opéra de Toulon

Visite virtuelle de l'Opéra de Toulon

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
B K Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Halévy
Les Mousquetaires de la Reine
Orchestre de l'Opéra de Toulon
Giuliano Carella
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Verdi
Rigoletto : Air de Gilda (Acte II ) « Tutte le Feste »
Lily Pons, soprano
Orchestre NN
Pearl EARL GEM CD 94151931

Saint-Saëns
La Princessse Jaune
Orchestre de l'Opéra de Toulon
Giuliano Carella
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Gounod
Mireille « Voici la saison, mignonne » air de Taven
Isabelle Andreani
Orchestre Radio Lyrique
Jules Gressier
INA

Charles Gounod
Mireille, Ouverture
Chœur et Orchestre de l'Opéra de Toulon
Giuliano Carella
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Jules Massenet
Manon « Adieu notre petite table »
Nathalie Manfrino, soprano
Choeur et Orchestre de l'Opéra de Toulon
Giuliano Carella
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Wagner
Lohengrin, Final Acte 1
Stefan Vinke, Lohengrin; Ricarda Merneth, Elsa; Janice Baird, Ortrud
Chœur et orchestre de l'Opéra de Toulon
Giuliano Carella
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Kurt Weil Livret de Elmer Rice (1947)
Street Scene
Orchestre de l'Opéra de Toulon
Scott Stroman
Archive de l'Opéra de ToulonBande non commercialisée

Traditionnelle
O dia em que eu nasci
Herminia Silva, canto; Victor Ramos, guitare ; Abel Negrao, guitare portugaise
Frémeaux FA 153

Bastia
J'ai un faible pour les forts
Pauline Carton
Chansophone CHSO 111

L'équipe de l'émission :
Mots clés :