Entretien
Vendredi 18 janvier 2013
51 min

Anne Cartier-Bresson, conservatrice générale du Patrimoine, Directrice de l'ARCP)

Anne Cartier-Bresson, conservatrice générale du Patrimoine, Directrice de l'ARCP)
Anne Cartier-Bresson, conservatrice générale du Patrimoine, Directrice de l'ARCP)

© Estate Jeanloup Sieff

nous parlera de
l'Exposition au Musée Bourdelle

DANS L'ATELIER DU PHOTOGRAPHE
La photographie mise en scène
Jusqu'au 10 février 2013
au Musée Bourdelle

De Daguerre à nos jours, l'atelier du photographe est le lieu par excellence où opère la magie de la fabrication d'une image. L'histoire des processus de formation des photographies est marquée par des moments‐clés dont les répercussions techniques s'avèrent décisives sur la pratique des photographes comme sur les usages esthétiques et sociaux de la photographie.

AFFICHE :
conception graphique : Atelier JBL,
photographie : JEANLOUP SIEFF, (1933-2000)
Autoportrait pour mes vingt ans, Suisse, vers 1989
Musée d'Art Moderne, Ville de Paris
reproduction Jean-Philippe Boiteux/ARCP/Mairie de Paris

Invités

Anne-Cartier Bresson

est Conservatrice générale du Patrimoine,
Directrice de l'Atelier de Restauration et de Conservation des Photographies de la Ville de Paris (ARCP)

Livre : Dans l'atelier du photographe
Texte de Anne Cartier-Bresson
72 pages, 46 illustrations
« Petites Capitales » , Editions Paris-Musées,
Les collections de la Ville de Paris, 12 € - ISBN 978-2-7596-0187-5

Le Leica

L'Autoportrait au Leica d'Ilse Bing symbolise la révolution technique des années

  1. Révolution induite par la combinaison d'appareils légers, de petit format et de négatifs sur films suffisamment sensibles pour obtenir au tirage de meilleurs rapports d'agrandissement.
    Le Leica imprime son style à toute une génération de photographes et doit son succès à son excellence technique, fruit d'une collaboration entre Oskar Barnack, son inventeur et Ernst Leitz, fabricant des objectifs.
    Très vite, les temps de pose peuvent diminuer jusqu'à 1/500e de seconde selon les modèles. Utilisateur quasi militant du Leica, Henri Cartier-Bresson usera des libertés qu'il offre lors de la réalisation de reportages - voir sans être vu, saisir les sujets sur le vif.

ILSE BING (1899-1998)
Autoportrait au Leica
Tirage au gélatino-bromure d'argent, 1986.
D'après un négatif gélatino-argentique sur support souple, 1931.
Musée Carnavalet - Histoire de Paris

Le négatifs sur verre.

Les négatifs sur plaques de verre d'Henri Roger, d'un format relativement petit (9 x 12 cm), ont été tirés par contact sur papier aristotype à la gélatine.
Ces émulsions à noircissement direct sur papier baryté sont également appelées « papiers citrates » ou « papiers aristo ».
Elles donnent des images très fines à la tonalité chaude souvent modifiée par des virages à l'or ou plus rarement au platine.

HENRI ROGER (1869-1946)
Appareils de chimie et flacons de produits dans la chambre d'Henri Roger
Négatif sur verre au gélatino-bromure d'argent, 1888. Collections Roger Viollet / Parisienne de Photographie

La chambre noire

De 1931 à 1934, François Kollar utilise une chambre de voyage pour ses reportages, dans le cadre de son enquête photographique «La France travaille ».
D'un poids de quatre kilos, cette chambre permet au photographe d'obtenir des clichés de format 13 x 18 cm.

ANONYME
François Kollar avec sa chambre en bois à soufflet
Tirage au gélatino-bromure d'argent, vers 1932.
D'après un négatif au gélatino-bromure d'argent, vers 1932.
Bibliothèque Forney, Paris

La cuisine du photographe - du daguerrréotype à nos jours

L'exposition Dans l'atelier du photographe met en scène - par la présentation de 54 œuvres réfléchissant le regard des photographes sur leurs pratiques - l'histoire de la photographie à travers celle de ses inventions et de ses dispositifs techniques.
Fruit d'un savoir-faire artisanal, l'image argentique des origines est étroitement liée aux sciences expérimentales, aux applications pratiques des découvertes de la chimie et de la physique qui s'apparentent parfois à l'art de la cuisine.

Photographie : attribuée à MAURICE BUCQUET (1860-1921)
Photographe sur une échelle, place de la Concorde, Paris 8e
Positif sur verre au gélatino-bromure d'argent, plaque pour projection, vers 1900. Musée Carnavalet - Histoire de Paris

Le daguerréotype

Le daguerréotype est un positif direct, obtenu par l'impression d'une plaque de cuivre recouverte d'une fine feuille d'argent, sensibilisée à la lumière par les vapeurs d'iode.

Stanislas Ratel et Marie-Charles- Isidore Choiselat font partie de ces « couples » de photographes qui, à l'instar de Hill et Adamson en Écosse ou Southworth et Hawes aux États-
Unis pour ne citer que les plus célèbres, ont posé dès l'origine de la photographie la question du partage de la création.

STANISLAS RATEL et MARIE-CHARLES-ISIDORE CHOISELAT
(1824-1904) et (1815-1858)
Portrait du daguerréotypiste Choiselat dans son laboratoire
Daguerréotype, 1843-1845.
Musée Carnavalet - Histoire de Paris

La Plaque autochrome

Cette plaque autochrome est un essai que les frères Lumière ont offert à la Société française de Photographie, avant que ne débute la production commerciale du procédé en 1907.
Il existe dans la collection quatre plaques représentant leur laboratoire, dont un négatif qui nous montre l'état intermédiaire avant le traitement d'inversion.

AUGUSTE LUMIÈRE et LOUIS LUMIÈRE
(1862-1954) et (1864-1948)
Coin du laboratoire de Monsieur Louis Lumière à Lyon
Autochrome, 1902-1905.
Société Française de Photographie, Paris

Le Musée Bourdelle

Des anciens ateliers de Bourdelle datant du XIXe siècle, jusqu'à l'extension moderne de Christian de Portzamparc de 1992, le musée Bourdelle offre au public des espaces d'exposition singuliers, ouverts sur des jardins propices à la flânerie ou la méditation, à deux pas du quartier de Montparnasse.

Intimité de l'appartement de Bourdelle où le sculpteur vécut et travailla, majesté du Grand Hall des plâtres à la lumière diffuse, épure audacieuse de l'extension moderne - le visiteur découvre le parcours d'une vie et d'une œuvre, suit à son rythme les incessantes recherches stylistiques et plastiques du sculpteur visionnaire.

Visitez Le Musée Bourdelle

ARCP

Marcel Quillévéré

L'ATELIER DE RESTAURATION ET DE CONSERVATION DES PHOTOGRAPHIES DE LA VILLE DE PARIS

Depuis 1983, l'ARCP met en oeuvre la politique de préservation du patrimoine photographique conservé dans les musées, les bibliothèques et les archives de la Ville de Paris. Ce sont près de 8 millions de photographies qui sont, sous l'égide de la direction des Affaires culturelles, étudiées, préservées selon les règles de l'art, et si nécessaire, restaurées.
Au quotidien, l'ARCP réalise pour les institutions patrimoniales.

en savoir plus sur l'ARCP

Programmation musicale

GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne de Kurt Weil
utilisé comme thème de la célèbre chanson Youkali
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
H.K. Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

J S Bach
Capriccio pour le départ de son bien aimé frère en Si Bémol majeur
Angela Hewitt, piano
Hyperion HYPE CDA 67306

Mozart
Sérénade en Si bémol Majeur K 361 pour 13 instruments à vents
L'ensemble Albion
Hyperion HYPE CDA 66285

Ravel
Trio : Passacaille
Trio Florestan
Hyperion HYPE CDA 67114

Tempest : Scarlett Town
Bob Dylan
POLYDOR 88725457602

Franz SChubert
Moments Musicaux Op 94 (D 780)
Alfred Brendel, piano
oxBox VOXB CD3X 3041

Sabu Yerkoy
Ali Farka Touré
World Circuit WOCI WCD083

Patti Smith
Just Kids
Patti Smith
SONY 8872541106 2

Traditionnel
Recuerdos de Bohemia Late Night in Lugano's Argerich Festival
Geza Hosszu-legocky et les Five Devils (cymbalum, clarinette, contrebasse)
EMI 5629702

L'équipe de l'émission :
Mots clés :