Entretien
Jeudi 4 juillet 2013
51 min

Alexandre Dratwicki, direction scientifique du Département scientifique et artistique du Palazetto Bru Zane

Le Projet de Centre de musique romantique française/ tout est né de l’idée audacieuse d’un Mécène : Madame Nicole Bru, au sein du Palazetto Bru Zane : lieu de diffusion, d’enseignement et de travail vivant

Le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française a pour vocation de favoriser la redécouverte du patrimoine musical français du grand XIXe siècle (1780-1920), en lui assurant le rayonnement qu’il mérite et qui lui fait encore défaut.

Le Palazzetto Bru Zane a souhaité faire revivre l'ouvrage de manière originale, en proposant une transcription pour orchestre réduit et quatre solistes tel que cela se pratiquait sur certains théâtres de la Cour à Versailles. Un concentré du drame resserré autour des personnages principaux, sorte de huis-clos à la manière d'une tragédie racinienne.

L’histoire du Palazzetto Bru Zane
Situé dans le quartier de San Stin, proche de la Basilique des Frari, le casino Zane, édifié entre 1695 et 1697, fut pendant un siècle le palais de divertissement du palazzo Zane, construit à quelques dizaines de mètres. Le palais principal – aujourd’hui la Scuola Livio Sanudo (école de formation) – et le palazzetto étaient séparés par un somptueux jardin à la française. Le bâtiment jouxtant le palazzetto correspondait, à l’origine, à la bibliothèque du lieu ; elle n’existe plus aujourd’hui en l’état.

En 1682, l’atelier de Baldassare Longhena – célèbre architecte du baroque vénitien, qui conçut la Ca’ Pesaro et la Ca’ Rezzonico – achève la restructuration du palazzo Zane commandée par Dominico Zane. Celui-ci était mort en 1672, avant la fin des travaux, en léguant ses biens, ainsi qu’une collection de livres et de peintures, à son neveu Marino Zane. La construction du casino et de la bibliothèque fut initiée par ce dernier, désireux de préserver les collections de son oncle, qu’il s’était employé à enrichir rapidement.

L’architecte Antonio Gaspari, issu de l’atelier de Longhena, eut pleine liberté pour concevoir le casino. À sa mort, son assistant Domenico Rossi poursuivit ses projets, épaulé par des artistes de renom. La décoration intérieure, très riche, est ainsi attribuée au célèbre stucateur Abbondio Stazio et la balustrade en bois qui surplombe la salle de bal proviendrait de l’atelier du sculpteur Andrea Brustolon. Les fresques sont – depuis peu – attribuées à Sebastiano Ricci.

Le palais est classé ; en 2006 une étude historique a été réalisée, en lien avec la Surintendance des beaux-arts de Venise et, en 2007, un vaste chantier de restauration a été engagé par la Fondation Bru. Le projet est double : réhabiliter le bâtiment dans l’esprit de l’époque et y créer un lieu dédié à la musique, qui était sa finalité première. La fondation Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française a été créée en janvier 2008 pour redonner vie à ce lieu grâce à la musique.

Palazetto Bru Zane
Palazetto Bru Zane

Palazetto Bru Zane
http://www.bru-zane.com/?lang=fr

PROGRAMMATION:

Jean-Frédéric Neuberger, piano
Sinfonia Varsovia, direction Hervé Niquet

Concerto pour piano N°4 en Mi mineur, 2è mouvement : Rondo moderato assai
de Louis-Ferdinand Hérold
Mirare MIR 127

Jean-François Lapointe, baryton
direction Laurent Campellone
Le Mage (opéra) Acte 2 Duo Amrou-Varedha
de Jules Massenet
à paraître

Pascal Amoyel, piano
Grande Sonate
de Charles-Valentin Alkan
LVD 11

Les Talents Lyriques, direction Christophe Rousset
Renaud : Acte 2 – Final
Antonio Maria Gasparo Sacchini
Ediciones Singulares EDISNG ES 1012

Gabriel Philiponet, soprano; Chœur de la Radio Flamande, Brussels Philharmonic, direction Hervé Niquet
L’été (Chœur)
de Max d’Ollone
Ediciones Singulares

Quatuor Cambini-Paris
Quatuor à Cordes N°4 en mi mineur inachevé
de Félicien David
Ambroisie AMIE AM 2O6

L'équipe de l'émission :
Mots clés :