Entretien
Mercredi 7 novembre 2012
51 min

Alain Buffard

Alain Buffard, chorégraphe français, pour son nouveau spectacle "Baron Samedi".

Alain Buffard, chorégraphe français
Alain Buffard, chorégraphe français

®Peggy Kaplan

Invités : Alain Buffard

Alain Buffard commence la danse en 1978 avec Alwin Nikolais au CNDC d'Angers puis, dans les années 1980, il devient l'interprète de Brigitte Farges et Daniel Larrieu pour de nombreuses créations[1]. Il collabore ensuite avec Régine Chopinot et Philippe Decouflé. En 1988, il propose sa première pièce, un solo intitulé Bleu nuit (1988). Il travaille quelques années dans la galerie d'art contemporain d'Anne de Villepoix[1]. Il revient à la création chorégraphique à la fin des années 1990, notamment après sa rencontre avec Yvonne Rainer[1], en écrivant Good Boy (1998), INtime/EXtime et More et encore (1999).

En 2001, poussant son travail créatif dans le domaine dit de la « non-danse », il crée Dispositif 3.1, regroupant sur le même plateau Anne Laurent, Claudia Triozzi et l'historienne de la danse Laurence Louppe. Il reprend Good Boy, le reconstruit, pour donner Good for.... Ses pièces sont dans la droite ligne des pièces performatives d'Anna Halprin, qu'il a rencontré en 1996[1], dont il se fait volontiers l'un des porte-parole en France. À la manière d'un Jérôme Bel, d'une pièce de La Ribot, il use du corps comme matériau brut interactif en détournant son rôle social et sa fonction pour l'amener ailleurs.

En 2002-2003, il monte l'exposition Wall Dancin'-Wall Fuckin'. En 2003, il propose Mauvais Genre, qui réunit vingt danseurs chorégraphes. En 2005, il remporte le Grand Prix de la danse du Syndicat de la critique pour une pièce plus narrative et intimiste, Les Inconsolés. En 2006, il présente un film, My Lunch with Anna, avec l'artiste Anna Halprin.

Avec Larys Frogier, il est co-commissaire de l'exposition Campy, Vampy, Tacky au Centre d'art La Criée à Rennes (2004).

Alain Buffard présente un exposition Umstellung / Umwandlung pour un théâtre TanzQuartier à Vienne (Autriche) en 2005. Il est artiste invité au Fresnoy - Studio national des arts contemporains à Tourcoing en 2005. En 2008, il présente un spectacle mêlant diverses formes artistiques comme la danse, le chant et la musique intitulé (Not) a love song au Centre Georges Pompidou à Paris.

Il est lauréat de la Villa Médicis hors les murs (1996 et 2004).

Site officiel d'Alain Buffard

Baron Samedi

Marcel Quillévéré

-

Le Nouveau spectacle d'Alain Buffard, autour des musiques de Kurt Weill.

Programmation musicale

Kurt Weill
GENERIQUE de L'EMISSION : Suite Panaméenne
Rosemary Hardy, soprano
Ensemble Modern
B K Gruber
Album : Berlin im Licht réf : LARGO 5114

Kurt Weil
"Tango Ballad", Extrait de l'Opéra de 4 Sous-de la petite suite pour instruments à vents
The London Sinfonietta
David Atherton
Deutsche Grammophon (459 442-2)1976

Kurt Weill - (texte: Maxwell Anderson)
Lost in the stars
Lotte Lenya
Maurice Levine
CBS Records(MK 42658)

Traditionnel
Marasa Eiou - Lamentation Vaudou
Martha Jean-Claude
Mini Records - (Caliban Productions) / (MRS 1051)1967

Kurt Weill - (Texte de Maxwell Anderson)
Lost in the stars
Hlengiwe Lushaba (chant), Sébastien Martel (guitare), Sarh Murcia (contrebasse)
Extrait du nouveau spectacle d'Alain Buffard
Bande non commercialisée

Miguel Angel Ruiz
Rima Caribena
Las Ondas Marteles
Bleu electric (LBLC 4002)2003

Kurt Weill - Texte: Bertolt Brecht
Mack the knife
Jascha Heitfetz (violon), Bing Crosby (chant), Emmanuel Bay (piano)
The Victor Young Orchestra
Deutsche Grammophon (00289 477 6269)1945

Kurt Weill
Ballad of the Soldier's Wife
Sébastien Martel (guitare), Sarh Murcia (contrebasse)
Extrait du nouveau spectacle d'Alain Buffard

Kurt Weill - Texte: Bertolt Brecht
Berlin Requiem (1929) Hymne d'action de grâce ou Ballade de la Femme Noyée
Philip Landgridge (ténor), Benjamin Luxon (baryton), Michael Rippon (basse)
London Sinfonietta
David Atherton
Deutsche Grammophon (459 442-2)

L'équipe de l'émission :
Mots clés :