Les lundis de la contemporaine
Magazine
Lundi 12 janvier 2015
2h 30mn

Turbulences #4 à la Cité de la Musique : un programme composé par Marko Nikodijevic

Concert enregistré le 5 décembre à la Cité de la Musique (Paris) dans le cadre du quatrième week-end Turbulences.

► Après le concert : retrouvez notre invité le compositeur Carlos Roque Alsina, le billet d'Arnaud Merlin et le reportage de Pierre Rigaudière dans le Magazine de la contemporaine.

Les week-end « Turbulences » de l’Ensemble Intercontemporain, sous la direction artistique de Matthias Pintscher, proposent des artistes qui sortent du répertoire de l’ensemble, dans des formats de concert inhabituels.

En ouverture de la quatrième reprise de ces week-end, Matthias Pintscher avait choisi de faire appel au talent d’un jeune musicien d’origine serbe, Marko Nikodijević. Venu s’installer en Allemagne en 2003 pour étudier la composition avec Marco Stroppa à Stuttgart, Marko Nikodijevic est également une figure connue dans les milieux de l’électro ; un parcours singulier dont la double facette se reflétait dans la conception de l’ensemble du week-end Turbulences.

Pour ce premier concert du week-end, Marko Nikodijevic avait choisi d’inclure deux compositeurs qui lui font figure d’idées fixes : l’Italien de la fin du 16ème siècle Carlo Gesualdo, et plus près de nous, le Québécois Claude Vivier, disparu en 1983. Deux pôles à la fois très lointains et proches dans la sauvagerie de la beauté et dans l’excès, comme une liturgie des ténèbres qui couvrirait cinq siècles de musique, de la Renaissance à la musique d’aujourd’hui. A la manière d’un refrain, des extraits des Répons à six voix pour les Matines des Trois Jours Saints (1611), l’office des Ténèbres de Carlo Gesualdo, ponctuent le programme de ce concert, dans l’interprétation habitée des Solistes XXI réunis par Rachid Safir. L' Ensemble Intercontemporain est dirigé par Paul Fitzsimon.

► A noter : Pierre Rigaudière à rencontré le compositeur Marko Nikodijević ; son reportage sera diffusé dans le Magazine de la contemporaine du lundi 26 janvier.

► Programme :
**♫ Carlo Gesualdo (1566-1613)
Tenebrae factae sunt (Feria sexta), répons 5
Solistes XXI
Rachid Safir**, chef de chœur

**♫ Georgia Spiropoulos (née en 1965)
Ephemerals & Drones, pour harpe, contrebasse et percussion
Frédérique Cambreling, harpe
Nicolas Crosse, contrebasse
Samuel Favre**, percussions

**♫ Carlo Gesualdo (1566-1613)
Jerusalem, surge (Sabbato sancto), répons 2
Solistes XXI
Rachid Safir**, chef de chœur

**♫ Claude Vivier (1948-1983)
Bouchara (chanson d’amour) pour soprano et ensemble
Hélène Fauchère, soprano
Ensemble Intercontemporain
Paul Fitzsimon**, direction

**♫ Carlo Gesualdo (1566-1613)
Plange quasi virgo (Sabbato Sancto), répons 3
Solistes XXI
Rachid Safir**, chef de chœur

**♫ Gérard Pesson (né en 1958)
Messe noire (transcription de la Neuvième Sonate pour piano d’
Alexandre Scriabine, pour quatuor à cordes)
Diégo Tosi, violon
Jeanne-Marie Conquer, violon
Odile Auboin, alto
Eric-Maria Couturier**, violoncelle

**♫ Carlo Gesualdo (1566-1613)
O vos omnes (Sabbato sancto), répons 5
Solistes XXI
Rachid Safir**, chef de chœur

**♫ Marko Nikodijevic (né en 1980)
Chambres de ténèbres / tombeau de Claude Vivier, pour ensemble
Ensemble Intercontemporain
Paul Fitzsimon**, direction

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :