Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 9 juin 2018
1h

Tony Williams à Paris en 1988 (1/2)

Tony Williams au New Morning à Paris le 22 juin 1988.

Tony Williams à Paris en 1988 (1/2)
Tony WIlliams, © Getty / Frans Schellekens

Dès l’âge de 8 ans, le jeune Anthony Tillmon Williams accompagne son père saxophoniste dans des concerts de jazz. Au Berklee College Of Music de Boston, où il réside, il va suivre les cours du batteur Alan Dawson. Résultat, à 13 ans, il joue déjà professionnellement avec le saxophoniste Sam Rivers. A 16 ans, il s’installe à New York car c’est un autre saxophoniste qui l’engage, Jackie McLean. On parler beaucoup de lui, ce qui n’échappe pas à Miles Davis qui le recrute, alors qu’il n’a toujours que 17 ans. Tony Williams joue aux côtés du pianiste Herbie Hancock et du contrebassiste Ron Carter. Et, quand l'année suivante, Wayne Shorter remplace George Coleman au saxophone ténor, c’est la naissance du mythique ‘Second Great Quintet’. Pour Miles, le jeune Tony devient un élément vital. C’est, selon lui, « le centre autour duquel tourne le son du groupe ». Son jeu inventif redéfinit le rôle de la section rythmique en utilisant polyrythmies et modulation métrique. En 1969, Tony quitte Miles et forme le trio Lifetime, avec John McLaughlin à la guitare et Larry Young à l'orgue, un groupe pionnier du jazz fusion, style dont il devient l’un des piliers, avant de finalement renouer avec le hard bop à la fin des années 70…

.
.

Tony Williams (batterie)
Wallace Roney (trompette)
Billy Pierce (saxophone soprano et ténor)
Mulgrew Miller (piano)
Bob Hurst (contrebasse)

  • Only With You (Tony Williams)
  • Life Of The Party (Tony Williams)
  • Ancient Eyes (Tony Williams)
  • Warrior (Tony Williams)
  • Geo Rose (Tony Williams)
  • Civilization (Tony Williams)
  • Birdlike (Freddie Hubbard)
L'équipe de l'émission :