Les légendes du jazz
Concerts
Dimanche 3 février 2019
1h

Shelly Manne à Elancourt en 1977 (2/2)

Shelly Manne à la Maison Pour Tous d' Elancourt, le 11 novembre 1977.

Shelly Manne à Elancourt en 1977 (2/2)
Shelly Manne, © Getty / David Redfern

Shelly Manne aura fait preuve de polyvalence tout au long de sa carrière. Mais ce qui aura été constant chez lui, c’est l’importance qu’il accordait aux timbres de la batterie. C'est un peu "l’anti-batteur bruyant". Il joue tout en nuances et il déclarait d’ailleurs, à ce propos : « Jouer doucement, en donnant un sens à ce que l'on joue, voilà ce qui m'intéresse ». En fait, on peut parler d’approche mélodique de la batterie en ce qui le concerne. Un point de vue qu’il aura pu partager avec Woody Herman et Stan Kenton, Jimmy Giuffre et Shorty Rogers, Sonny Rollins et Ray Brown, et qui n’aura pas du tout déplu à Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Peggy Lee, Mel Tormé ou Frank Sinatra…

.
.

Shelly Manne (batterie)
Lee Konitz (saxophone alto)
Mike Wofford (piano)
Chuck Domanico (contrebasse)

  • Dearly Beloved (Jerome Kern, Johnny Mercer)
  • All Blues (Miles Davis)
  • What’s New ? (Bob Haggart, Johnny Burke)
  • Take The Coltrane (Duke Ellington)
  • Yesterdays (Jerome Kern, Otto Harbach)

Sonny Rollins ‎–Way Out West (Contemporary Records ‎– C 3530)

  • I'm An Old Cowhand (Johnny Mercer)
Sonny Rollins ‎– Way Out West
Sonny Rollins ‎– Way Out West
L'équipe de l'émission :