Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 30 novembre 2019
1h

Ray Bryant à Paris en 1974

Ray Bryant au Studio 104 de la Maison de la Radio à Paris le 23 février 1974.

Ray Bryant à Paris en 1974
Ray Briant, © Getty / Frans Schellekens

A l’âge de 14 ans, Ray Bryant est déjà musicien professionnel, aux côtés notamment du saxophoniste Benny Golson et de son frère, le contrebassiste Tommy Bryant. En 1953, il est engagé comme pianiste attitré du Blue Note de Philadelphie, ce qui lui permet de jouer avec toutes les stars de passage, Charlie Parker, Miles Davis, Dizzy Gillespie ou Sonny Rollins. Miles et Rollins appréciant tellement son jeu qu’ils lui proposent d’enregistrer avec eux, dans leurs albums respectifs « Quintet/Sextet » et « Work Time », en 1955, année durant laquelle il partage également l’affiche avec la chanteuse Betty Carter, sur un disque qui va les propulser tous les deux. Voici Ray Bryant, vingt ans plus tard et en solo, un exercice qu’il affectionnait tout particulièrement...

.
.

Ray Bryant (piano)

  • Gotta Travel On (Paul Clayton, Larry Ehrlich, Tom Six)
  • Blues #3 (Ray Bryant) /Willow Weep For Me (Ann Ronell)
  • Cubano Chant (Ray Bryant)
  • Rockin' Chair (Hoagy Carmichael)
  • In The Backroom (Ray Bryant)
  • Good Morning Heartache (Irene Higginbotham, Ervin Drake, Dan Fisher)
  • Joy (Blues #2) (Ray Bryant)
  • Basin Street Blues (Spencer Williams)
  • Saint Louis Blues (W.C. Handy)
  • Take The ‘A’ Train (Billy Strayhorn)
  • Sophisticated Lady (Duke Ellington)
L'équipe de l'émission :