Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 23 février 2019
1h

Martial Solal, Gary Peacock & Max Roach à Paris en 1991 (1/2)

Martial Solal, Gary Peacock et Max Roach au Théâtre des Champs-Élysées à Paris le 26 octobre 1991.

Martial Solal, Gary Peacock & Max Roach à Paris en 1991 (1/2)
Martial Solal, © Getty / Frans Schellekens

Au piano, c’est tout simplement l'un des plus grands artistes français. Un musicien à la virtuosité vertigineuse avec un goût prononcé pour les harmonies audacieuses et qui, tout au long de sa carrière, a élevé l’improvisation au rang de science : Martial Solal. A la contrebasse, un homme qui, entre autres faits d’armes, a appartenu à deux des plus grands trios de l’histoire, celui de Bill Evans puis celui de Keith Jarrett : Gary Peacock. A la batterie, un monstre sacré de la percussion jazz, pionnier du bebop aux côtés de Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Thelonious Monk, et ardent défenseur du mouvement afro-américain des droits civiques : Max Roach. Nous avons donc rendez-vous avec trois légendes du jazz qui entrent tour à tour sur scène en nous offrant, l’un après l’autre, un solo avant de former ensemble un trio de haute volée…

.
.

Martial Solal (piano)
Gary Peacock (contrebasse)
Max Roach (batterie)

  • Improvisation (Max Roach)
  • Improvisation (Gary Peacock)
  • Improvisation (Martial Solal) / A Night In Tunisia (Dizzy Gillespie, Frank Paparelli)
  • What Is This Thing Called Love? (Cole Porter)
  • All The Things You Are (Jerome Kern, Oscar Hammerstein II)
  • Darn That Dream (Jimmy Van Heusen, Eddie DeLange)
  • Improvisation (Max Roach)
  • Improvisation (Gary Peacock)
  • Boplicity (Miles Davis, Gil Evans)
L'équipe de l'émission :