Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 17 juin 2017
1h

La Velle à Juan les Pins en 1980

La Velle au Festival de jazz d'Antibes Juan-les-Pins le 23 juillet 1980.

La Velle à Juan les Pins en 1980
La Velle

La Velle, de son vrai nom Louise Lavelle McKinnie Duggan, est née le 22 mai 1944 à Kankakee, Illinois, dans une famille de musiciens. Son père, guitariste, joue, entre autres, avec Nat ‘King’ Cole, pendant que sa mère est danseuse et chanteuse au Cotton Club. Elle chante à trois ans dans une chorale gospel et commence à étudier le piano. A onze ans, elle devient la plus jeune étudiante de l’American Conservatory of Music où, remarquée pour la qualité de sa voix, elle est choisit comme soprano principale dans « Le Messie » de Haendel. Elle n’a alors que quatorze ans. Elle va poursuivre son cursus et sortira diplômée de la prestigieuse Julliard School of Music de New York, avant même d’avoir dix-huit ans. La Velle va ensuite s’illustrer dans « Madame Butterfly », puis « Carmen » et « La Tosca » au Metropolitan Opera de New York, avant de se produire à La Scala de Milan. Mais elle arrive sans doute trop tôt dans le calendrier de l’histoire sociale américaine et dans cet univers classique qui reste ségrégationniste. N’ayant jamais délaissé les chœurs de gospel et assurant même la direction de certains d’entre eux, jazz et rhythm and blues ne tardent à refaire surface. Elle va chanter aux côtés de Ray Charles, Sammy Davis Jr et Frank Sinatra, avant d’être engagée au sein des orchestres de Lionel Hampton, Buddy Rich et Quincy Jones. En 1977, La Velle s’installe en France où elle côtoie la fine fleur des musiciens hexagonaux ainsi que ses consœurs Dee Dee Bridgewater et Liz McComb. Puis, en 1990, elle part pour la Suisse, dirige une chorale gospel à Lausanne, anime des masterclasses et continue à donner des concerts, jusqu’à l’an dernier, où elle s’éteint, le 4 février, à son domicile de Saint-Cergue, dans le canton de Vaud.

.
.

La Velle (voix, piano)
Bruce Grant (saxophone soprano, ténor, flûte)
Mark Thompson (piano électrique)
François Corea (guitare)
Erdal Kizilçay (basse)
Daniel Bechet (batterie)

  • (In My) Solitude (Duke Ellington, Eddie DeLange, Irving Mills)
  • Friend Of A First Degree (B.B. King)
  • Never Make A Move Too Soon (B.B. King)
  • Eleanor Rigby (McCartney, John Lennon)
  • Eleanor Rigby (McCartney, John Lennon)
  • Summertime (George Gershwin, DuBose Heyward)
  • Let Us Break Bread Together (traditionnel)
L'équipe de l'émission :
Mots clés :