Les légendes du jazz
Concerts
Dimanche 19 septembre 2021
1h

Jon Hendricks à Aix-en-Provence en 1984

Jon Hendricks au Hot Brass d'Aix-en-Provence le 25 juillet 1984.

Jon Hendricks à Aix-en-Provence en 1984
Jon Hendricks, © Getty / Brownie Harris

Nous poursuivons notre hommage à Jon Hendricks, à l’occasion du centenaire de sa naissance. Jon Hendricks, c’est le prince du scat, mais surtout du vocalese, style de chant qui consiste à superposer des paroles à l’improvisation instrumentale d'un soliste. Et, s’il est le fils spirituel d’Eddie Jefferson, il est, en même temps, le père de tous les autres : Double Six, Manhattan Transfer ou même Al Jarreau qui tous, à leur manière, le vénéraient…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
.
.

Jon Hendricks (voix)
Judith Hendricks (voix)
Stéphanie Nakasian (voix)
Bob Gurland (voix)
David Leonhardt (piano)
Christophe Le Van (contrebasse)
Vincent Seno (batterie)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
  • Every Day I Have The Blues (Peter Chatman)
  • Love (Randy Weston)
  • ‘Round Midnight (Thelonious Monk, Jon Hendricks)
  • Sweet Georgia Brown (Ben Bernie, Maceo Pinkard, Kenneth Casey)
  • Autumn Leaves (Joseph Kosma, Johnny Mercer)
  • Never Never Land (Jule Styne, Betty Comden, Adolph Green)
  • April In Paris (Vernon Duke, Yip Harburg)
  • Do You Call That A Buddy ? (Don Raye, Wesley Wilson)
  • Harlem Air Shaft (Duke Ellington)
L'équipe de l'émission :
Partenaires :
  • Logo INA