Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 22 mai 2021
1h

John Abercrombie à Reims en 1987 (1/2)

John Abercrombie au Petit Cellier Besserat de Bellefon à Reims le 11 novembre 1987.

John Abercrombie à Reims en 1987 (1/2)
John Abercrombie, © Getty / Michael Ochs Archives

C’est un trio constitué de trois légendes : John Abercrombie tout d’abord attiré par le rock et qui, une fois diplômé du Berklee College of Music de Boston, rejoint les Brecker Brothers et également le batteur Billy Cobham. Et c'est un autre batteur, Jack DeJohnette, qui va lui donner l’envie d’explorer d’autres territoires avec sa guitare et de rejoindre l'univers du label ECM. Marc Johnson fut le dernier contrebassiste du trio de Bill Evans et il est celui que tout le monde s’arrache avant de fonder, au milieu des années 80, son propre quartet avec les guitaristes Bill Frisell et John Scofield, avec, à la batterie, Peter Erskine. Peter Erskine l’un des batteurs les plus polyvalents : débutant chez Stan Kenton, aspirant chez Maynard Ferguson, combattant chez Weather Report et médaillé chez Steps Ahead… 

.
.

John Abercrombie (guitare et guitare synthétiseur)
Marc Johnson (contrebasse)
Peter Erskine (batterie)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
  • Killing Time (John Abercrombie)
  • In Love In Vain (Jerome Kern, Leo Robin)
  • Alice In Wonderland (Sammy Fain)
  • Furs On Ice (Marc Johnson)
  • Hippityville (John Abercrombie) 
  • Samurai Hee-Haw (Marc Johnson) 
  • I Fall In Love Too Easily (Jule Styne, Sammy Cahn)
L'équipe de l'émission :