Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 1 décembre 2018
1h

Jimmy Smith à Angers en 1979 (1/2)

Jimmy Smith à l’Amphithéâtre de l’Institut Catholique d’Angers le 13 février 1979.

Jimmy Smith à Angers en 1979 (1/2)
Jimmy Smith, © Getty / Frans Schellekens

Jimmy Smith est né au mitan des années folles, précisément le 8 décembre 1925, à Norristown, en Pennsylvanie. Après avoir entendu le pionnier Wild Bill Davis, il abandonne le piano pour l’orgue en 1954 et ne tarde pas, grâce à sa virtuosité, à faire exploser les codes du mythique Hammond B-3. Il se sert de ses quatre membres à savoir la main gauche pour les basses, le pied gauche pour les syncopes sur le pédalier, la main droite pour la mélodie et le pied droit pour faire rugir l’instrument. Un engagement total qui va même le mener à créer, dans les années 60, un nouveau style qu’on appellera soul jazz et qui influencera toute une génération de musiciens...

Le "Alain Delon's Blues" de Jimmy Smith
Le "Alain Delon's Blues" de Jimmy Smith

Jimmy Smith (orgue, piano)
John Phillips (saxophones soprano, alto et ténor, flûte)
Ray Crawford (guitare)
Kenny Dixon (batterie)

  • The Cat (Jimmy Smith)
  • 8 Counts For Rita (Jimmy Smith)
  • Organ Grinder’s Swing (Will Hudson)
  • Easy Living (Ralph Rainger, Leo Robin)
  • Who's Afraid of Virginia Woolf ? (Don Kirkpatrick, Keith Knox)
  • Who Can I Turn To ? (Leslie Bricusse, Anthony Newley)
  • It's All Right With Me (Cole Porter)
  • Satin Doll (Duke Ellington, Billy Strayhorn, Johnny Mercer)
  • Yesterdays (Jerome Kern)
  • Summertime (George Gershwin, DuBose Heyward)
  • Laura (David Raksin)
L'équipe de l'émission :