Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 10 juin 2017
1h

Horace Silver à Juan les Pins en 1976

Horace Silver au Festival de jazz d'Antibes Juan-les-Pins le 22 juillet 1976.

Horace Silver à Juan les Pins en 1976
Horace Silver en 1976, © Getty / Jack Vartoogian

Horace Silver, né le 2 septembre 1928, à Norwalk, Connecticut d'un père, originaire du Cap-Vert qui lui a très tôt enseigné la musique de ces belles îles lusophones situées au large du Sénégal. Le jeune Horace s’illustre tout d’abord au saxophone, fait la connaissance de Stan Getz qui va le prendre sous son aile et lui offrir, en 1950, une place dans son quartet en tant que pianiste. Un déclic pour Horace Silver qui déménage à New York où il fonde, en 1953, avec le batteur Art Blakey, les Jazz Messengers. En 1956, il constitue son propre quintet, considéré comme la pierre angulaire du style hard bop. Horace Silver démarre son association avec le label Blue Note qui durera jusqu’en 1979 et donnera naissance à 25 albums. En tant que pianiste, ce n’est pas à proprement parler un virtuose, contrairement à d’autres. En revanche, sa façon très personnelle de jouer en rebondissant sur le clavier fait que l’on reconnaît son style entre mille. En tant que compositeur, Horace Silver est un génie de la mélodie, avec des thèmes que l’on fredonne, dès la première écoute : « The Preacher », « Señor Blues », « Peace », « Nica’s Dream », « Sister Sadie » et « Song For My Father »…

.
.

Horace Silver (piano)
Tom Harrell (trompette)
Bob Berg (saxophone ténor)
Steve Beskrone (basse)
Eddie Gladden (batterie)

  • In Pursuit Of The 27th Man (Horace Silver)
  • Slow Down (Larry Williams)
  • Song For My Father (Horace Silver)
  • Keep On Gettin' Up (Horace Silver)
  • Down And Out (Horace Silver)
L'équipe de l'émission :