Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 9 février 2019
1h

Earl Hines à Limoges en 1965 (1/2)

Earl Hines au Grand Théâtre de Limoges le 25 mars 1965

Earl Hines à Limoges en 1965 (1/2)
Earl Hines sur scène, au piano, en 1965, © Getty / David Redfern / coll. Redferns

Earl ‘Fatha’ Hines, on le reconnaît entre mille car c’est non seulement l’une des personnalités les plus influentes dans le développement du piano jazz, mais aussi l’un des rares pianistes dont le jeu aura façonné l’histoire du jazz. A la fin des années 10, il jouait à Pittsburgh avant même que le mot « jazz » ne soit inventé. En 1921, lors d’un duo avec le chanteur Lois Deppe, il est le premier Afro-Américain à se produire à la radio. En 1925, il déménage à Chicago, où il va faire la connaissance de Louis Armstrong avec lequel il grave, en 1928, un enregistrement légendaire, « West End Blues ». Au Grand Terrace Café, contrôlé par un certain Al Capone, il va monter ce big band historique qui comptera, un peu plus tard, dans ses rangs Charlie Parker, Dizzy Gillespie, mais aussi Billy Eckstine et Sarah Vaughan…

.
.

Earl Hines (piano)

  • My Monday Date / Caution Blues / You Can Depend On Me (Earl Hines)
  • Tea For Two (Vincent Youmans, Irving Caesar)
  • Believe It Beloved (James C Johnson, George Whiting, Nat Schwartz)
  • Two Sleepy People (Hoagy Carmichael) / Ain't Misbehavin' /Ain'tJitterbug Waltz / Squeeze Me / Honeysuckle Rose (Fats Waller)
  • Sweet Lorraine (Cliff Burwell, Mitchell Parish)
  • Rosetta (Earl Hines)

Se procurer le livre/disque de l'exposition "Harlem à Limoges" (2018)

.
.
L'équipe de l'émission :