Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 6 mai 2017
1h

Carla Bley à la Maison de la Radio en 1982 (1/2)

Carla Bley au studio 104 de la Maison de la Radio le 16 mars 1982.

Carla Bley à la Maison de la Radio en 1982 (1/2)
Carla Bley en 1982 au studio 104 de la Maison de la Radio

Carla Bley est l’une des musiciennes de jazz les plus importantes, depuis les années 60. Et sa vie est un roman. Après avoir délaissé les cours de piano paternels et la chorale de l’église pour s’adonner au roller-skate, elle va se tourner vers le jazz et s’installer à New York, à l’âge de 17 ans. Elle y vend des cigarettes au Birdland et c’est dans ce club qu’elle rencontre le pianiste Paul Bley. Elle part en tournée avec lui, sous le nom de Karen Borg, avant d’adopter celui de Carla Bley, suite à leur mariage en 1957. C’est Paul qui l’encourage à composer. Et, bien lui en a pris, car le succès est au rendez-vous. La musique de Carla ne tarde pas à être interprétée par des pointures comme Jimmy Giuffre ou George Russell. En 1964, elle s’implique dans la Jazz Composers Guild et rencontre le trompettiste Michael Mantler qui va devenir son nouveau compagnon et avec qui elle côtoie Cecil Taylor, Don Cherry, Pharoah Sanders, Roswell Rudd, Larry Coryell, Gato Barbieri, qui joueront dans leur album-manifeste de 1968, intitulé « The Jazz Composer's Orchestra ». Puis c’est la pièce maîtresse, « Escalator Over The Hill », fresque lyrique composée par Carla Bley sur un texte de Paul Haines, et dont l’enregistrement va s’étaler sur trois ans. Entre temps, elle écrit les arrangements du « Liberation Music Orchestra » de Charlie Haden, un disque aux opinions politiques affichées mêlant compositions de la pianiste et du contrebassiste à celles d'Ornette Coleman et qui rend hommage à Che Guevara, aux révolutionnaires de la guerre d'Espagne, tout en critiquant ouvertement la guerre du Viêt Nam. Et, à partir de 1975, elle va réunir une dizaine de musiciens pour fonder un nouvel orchestre, le Carla Bley Band, au répertoire pour le moins inclassable, comme en témoigne ce concert…

.
.

Carla Bley (piano, orgue, direction)
Michael Mantler (trompette)
Gary Valente (trombone)
Earl McIntyre (tuba, trombone basse)
Vincent Chancey (cor)
Steve Slagle (saxophone soprano et alto, flûte)
Tony Dagradi (saxophone ténor, flûte)
Arturo O'Farrill (piano)
Steve Swallow (basse)
D. Sharpe (batterie)

  • Blunt Object (Carla Bley)
  • Egyptian (Carla Bley)
  • Major (Carla Bley)
  • Still In The Room (Carla Bley)
  • Time And Us (Carla Bley)
  • The Piano Lesson (Carla Bley)
  • The Lord Is Listenin' To Ya, Hallelujah! (Carla Bley)
L'équipe de l'émission :
Mots clés :