Les légendes du jazz
Concerts
Samedi 10 février 2018
1h

Bill Evans à Paris en 1979 (1/2)

Bill Evans à l'Espace Cardin à Paris le 26 novembre 1979.

Bill Evans à Paris en 1979 (1/2)
Bill Evans en 1980 à San Fransisco, © Getty / Tom Copi

Dans l'histoire du jazz, il y a bien sûr de nombreux artistes légendaires. Parmi eux, on trouve quelques pianistes hors norme dont Bill Evans fait partie. Et il y a aussi des concerts rares où tout est magique et fonctionne en parfaite harmonie avec le lieu et le public. Celui-ci reste, à jamais, gravé dans la mémoire de celles et ceux qui ont eu la chance d’y assister. Bill Evans est tombé amoureux du piano Steinway qui avait été choisi pour lui, à tel point qu’il prolongera la soirée, deux heures durant, à l’issue du concert. Jusqu’à la publication de sessions un peu plus tardives, on a considéré ce matériel comme l’enregistrement final de Bill Evans qui nous quittait le 15 septembre 1980. Une captation en forme de témoignage car, plutôt que de décliner, Evans aura fait preuve d'une incroyable vitalité, au cours de sa dernière année. D’ailleurs, le pianiste et producteur Henri Renaud, ne s’y est pas trompé, lui qui conseilla à Bruce Lundwall, futur patron de Blue Note mais dirigeant alors l’éphémère label Elektra/Musician, de publier avec la productrice Helene Keane ce concert historique. Nous en avons retrouvé les bandes originales qui ont été remasterisées par nos partenaires de l’Ina et qui contiennent deux titres inédits: « Suicide Is Painless » de Johnny Mandel et « But Beautiful » de Jimmy Van Heusen…

.
.

Bill Evans (piano)
Marc Johnson (contrebasse)
Joe LaBarbera (batterie)

  • Re: Person I Knew (Bill Evans)
  • Quiet Now (Denny Zeitlin)
  • Suicide Is Painless (Johnny Mandel)
  • Gary's Waltz (Gary McFarland)
  • 34 Skidoo (Bill Evans)
  • Laurie (Bill Evans)
  • My Romance (Richard Rodgers, Lorenz Hart)
  • Noelle’s Theme (The Other Side Of Midnight) (Michel Legrand)
  • Letter To Evan (Bill Evans)
L'équipe de l'émission :