Les Grands Macabres
Programmation musicale
Lundi 24 août 2020
6 min

Wolfgang Riechmann, chaînon manquant de l’électro allemande,

entre le krautrock et les nouveaux romantiques anglais, il y a cet élégant jeune homme victime d’une mauvaise rencontre dans la nuit.

Wolfgang Riechmann, chaînon manquant de l’électro allemande,
Pochette du disque Wunderbar de Wolfgang Riechmann
  • Aujourd’hui, 24 août, je voudrais vous parler de Wolfgang Riechmann, mort le 24 août 1978 à l’âge de 31 ans. 

Pour les érudits de la musique pop, Wolfgang Riechmann est un chaînon manquant. Juste entre les grands espaces glacés de la musique électronique allemande des années 70 et les nouveaux romantiques de la pop britannique qui conquièrent l’Europe quelques années plus tard, il y a cet élégant jeune homme.  
Pour toujours, il portera un fard bleu sur les lèvres – ça ne s’appelle pas un rouge à lèvres, donc –, des cheveux gominés bien en arrière – et bleus également –, une cravate étroite sous un veston à toutes fines rayures, des yeux infiniment bleu dans un décor aveuglant de lumière – c’est la pochette de Wunderbar, l’unique 33 tours de Wolfgang Riechmann, sorti à l’automne 1978.
Tous les gens qui se souviennent de lui se souviennent aussi que Fade To Grey, l’immense tube du groupe Visage, paru fin 1980, reprend les textures sonores du titre Himmelblau de Wolfgang Riechmann. 

Nous écoutons :
Himmelblau de Wolfgang Riechmann, titre emblématique de son unique album solo, "Wunderbar", paru peu après sa mort, à l’automne 1978, sur le label allemand Sky Records;

L'équipe de l'émission :