Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 8 janvier 2021
3 min

Steve Clark, un orage chez Def Leppard

Guitariste d’un groupe plusieurs fois frappé par des tragédies, il ne parvient pas à émerger du naufrage alcoolique.

Steve Clark, un orage chez Def Leppard
Steve Clark (Def Leppard) le 1er décembre 1983 à Dortmund, © Getty / Fryderyk Gabowicz
  • Aujourd’hui, 8 janvier, je voudrais vous parler de Steve Clark, mort le 8 janvier 1991 à l’âge de trente ans. 

Le soir à la veillée, lorsqu’on se réchauffe un fond de bière au creux des pognes, on aime bien se raconter les histoires de Def Leppard – le léopard sourd, mais écrit avec plus de fautes d’orthographe qu’il n’y en a dans le zeppelin de plomb, Led Zeppelin. 

Oui, entre hardeux, on se murmure avec admiration quel fut le courage de Rick Allen, le batteur de Def Leppard, pour continuer à tenir la batterie d’un des plus puissants groupes de métal après avoir eu un bras arraché dans un accident de voiture. 

Et puis le guitariste Pete Willis, un des fondateurs de Def Leppard, viré au bout de cinq ans en raison de sa consommation excessive d’alcool. Il n’allait pas prendre sa retraite à vingt-deux ans, alors il a continué à jouer dans des petits groupes avant de devenir agent immobilier. 

Après, seulement, on peut parler de Steve Clark

Nous écoutons : Mirror Mirror (Look Into My Eyes), un titre de l’album High’n’Dry de Def Leppard, sorti en 1981 – un titre composé par Steve Clark

L'équipe de l'émission :