Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 11 décembre 2020
3 min

Sam Cooke, grande vie et petite fin

Considéré comme le premier grand nom de la soul music, ce chanteur engagé spirituellement et socialement connaît pourtant une mort plutôt sordide.

Sam Cooke, grande vie et petite fin
La chanteur de soul et activiste afro-américain Sam Cooke, © Getty / Michael Ochs Archives/Getty Images
  • Aujourd’hui, 11 décembre, je voudrais vous parler de Sam Cooke, mort le 11 décembre 1964 à l’âge de trente-trois ans. 

Certaines morts ne ressemblent pas du tout à la vie qui les précède. Sam Cooke, ce serait plutôt le meilleur des gars du monde. Mais il meurt dans un motel de Los Angeles d’une balle dans le cœur, entièrement nu à part une chaussure de sport et une veste de survêtement.
La patronne de l’établissement le dit aux policiers : elle a tiré car il avait surgi dans son bureau, comme fou, en hurlant « où est la fille ? »
La fille, on le retrouve sans peine. Elle aussi a appelé la police. Elle avait dîné avec Sam Cooke qui l’avait embarquée dans ce motel, s’était montré plus que pressant et refusait de la laisser partir. Elle avait profité qu’il était dans la salle de bain pour s’enfuir en emportant ses vêtements – mais aussi, par mégarde, ceux du chanteur.
Alors, il l’avait cherchée. Il s’était montré très menaçant avec la patronne du motel qui était seule, en pleine nuit, face à un homme nu qui semblait hors de lui. Légitime défense. Elle a même touché des dommages et intérêts payés par la succession de Sam Cooke. 

Nous écoutons :
A Change Is Gonna Come, la prophétique chanson de Sam Cooke qui sortira peu après sa mort. 

L'équipe de l'émission :