Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mercredi 5 mai 2021
3 min

Ritsuko Okazaki, une voix pour l’animation

Compositrice et chanteuse, elle consacre une bonne part de son talent à des séries japonaises tirées de mangas populaires. Une voix forcément troublante…

Ritsuko Okazaki, une voix pour l’animation
Pochette du disque "Love & Life" de Ritsuko Obazaki
  • Aujourd’hui, 5 mai, je voudrais vous parler de Ritsuko Okazaki, morte le 5 mai 2004 à l’âge de quarante-quatre ans. 

On se demande parfois qui compose ces musiques qu’on entend facilement – ou plutôt qu’on peut facilement ne pas entendre. On sait que, de temps à autre, presque malgré soi, on peut se laisser prendre et soudain on ressent une émotion extrêmement dense, intense, véritable. La musique d'un jeu vidéo, la bande originale d'un dessin animé, un petit générique d’émission dont on ne sait pas qu’ils peuvent laisser au fond du cœur une petite splendeur.
Eh bien c’est le travail de Ritsuko Okazaki. Un métier curieux dans un pays où les artistes sont peut-être plus soumis qu’ailleurs au poids de l'industrie et de ses stéréotypes. Il y a même un nom pour désigner cela, quand il s'agit d'écrire de la musique pour les dessins animés de consommation courante – cela s’appelle l’anison, et c’est un des sous-genres de la J-pop, la fameuse pop industrialisée du Japon.
Ritsuko Okazaki compte donc parmi ces milliers d’ingénieures subalternes de la culture populaire, qui produisent une musique conventionnelle, mais parfois bouleversante. Comme tout le monde, elle a commencé la musique à l'adolescence avec un groupe de collège dans lequel elle est pianiste et choriste. Mais elle a amplement dépassé les trente ans quand elle enregistre son premier disque comme chanteuse et auteure. 

Nous écoutons :
Let’s Stay Together, Itsumo, la chanson du générique de la série animée Fruits Basket, le titre le plus célèbre de la carrière d’auteur et d’interprète d’anison de Ritsuko Okazaki, en 2001. 

L'équipe de l'émission :