Les Grands Macabres
Programmation musicale
Jeudi 12 novembre 2020
3 min

Patrick Cowley, les synthés de la fête

Clavier, producteur et compositeur, il est un des fondateurs de la hi-NRJ, musique de danse typique de l’épopée des grandes boîtes gays du début des années 80.

Patrick Cowley, les synthés de la fête
Pochette de l'album Afternooners de Patrick Cowley
  • Aujourd’hui, 12 novembre, je voudrais vous parler de Patrick Cowley, mort le 12 novembre 1982 à l’âge de trente-deux ans. 

C’est dingue comme une bonne technologie peut transformer la musique. À San Francisco, en 1978, rien n’a changé depuis le bon le bon vieux funk, même pour jouer de la disco. Le chanteur Sylvester cherche quelque chose qui sonne différemment de ses aventures précédentes, notamment avec Divine. Et il entend les compositions d’un technicien éclairagiste du City’s Light, un grand club de San Francisco où il chante régulièrement. 

Ce garçon s’appelle Patrick Cowley et c’est un fou de synthétiseurs. Mais là où d’autres jouent la musique des sphères ou d’un monde de science-fiction, il utilise un synthétiseur analogique pour faire danser. Car lui aussi est fou de disco. 

Pour Sylvester, il ne fait pas que poser les mains sur le clavier. Il filtre des guitares, triture des sons de batterie, branche des séquenceurs tout récemment arrivés sur le marché… Leur premier succès est You Make Me Feel (Mighty Real) – à la fois un gros tube et une sorte de manifeste hédoniste furieux. 

Nous écoutons :
Do You Wanna Funk, la dernière collaboration de Patrick Cowley avec le chanteur Sylvester, peu avant sa mort. 

L'équipe de l'émission :