Les Grands Macabres
Programmation musicale
Jeudi 10 décembre 2020
3 min

Mado Robin, le prodige et le cœur

« The stratospheric French colorature » est une star de l’opéra mais aussi du music-hall, aimée des Français pour sa simplicité et sa générosité.

Mado Robin, le prodige et le cœur
La soprano Mado Robin, © Getty / ALM/RSCH /Redferns
  • Aujourd’hui, 10 décembre, je voudrais vous parler de Mado Robin, morte le 10 décembre 1960 à l’âge de quarante et un ans. 

On ne lésine pas sur les superlatifs concernant Mado Robin – genre « the stratospheric French colorature ». Il est vrai que l’on est dans les années où le disque, la radio et la télévision permettent à tous et chacun d’entendre ses prodiges d’une manière fidèle, distincte, et non plus écrasée par les parasites, la saturation et les craquements. D’ailleurs, c’est presque un argument publicitaire pour les technologies nouvelles que son contre-contre-si, prodige d’aigu qu’elle lâche avec un naturel confondant et une aisance que beaucoup de ses collègues contemplent avec une petite nuance de découragement.
Mais on ne lui en veut pas. Dans les interviews, elle dit qu’elle ne voit pas de quoi elle se vanterait. Et on murmure avec un effarement encore plus grand qu’elle atteint le contre-contre- quand elle vocalise chez elle.
À la ville, elle est la meilleure des camarades – prévenante avec les seconds rôles, avec les jeunes artistes malades de trac, avec les chanteurs fragiles, et puis avec toutes les bonnes causes. Car Mado Robin est de tous les galas de bienfaisance et de toutes les émissions caritatives à la télé. Une belle âme.
Alors oui, ce n’est pas une grande comédienne de l’opéra, elle n’a pas le parfum de jet set de la Tebaldi ou de la Callas. Pour tout dire, elle a un petit côté province, un peu gauche, pas suprêmement élégante. Mais attention : chaque fois que l’on est tenté de la prendre de haut, on se souvient de ses notes surnaturelles – et on ne peut que se taire. 

Nous écoutons :
Où va la jeune Hindoue, air de Lakmé dans l’opéra Lakmé de Léo Delibes, dans lequel Mado Robin fait entendre un contre-sol dièse spectaculaire. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'équipe de l'émission :