Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 29 juin 2021
3 min

Louis Pettenati, mort pour la France

Ce musicien pied-noir s’était engagé dans l’armée peu avant la Première Guerre mondiale. Il a notamment laissé à son régiment un hymne magnifique avant de mourir en faisant son devoir de sous-officier.

Louis Pettenati, mort pour la France
C'est le Huitième ! Chanson du 8e de ligne, paroles et musique de Louis Pettenati, © BnF-Gallica
  • Aujourd’hui, 29 juin, je voudrais vous parler de Louis Pettenati, mort pour la France le 29 juin 1918 à l’âge de vingt-sept ans.

Louis Pettenati est ce que l’on appelle un pied-noir, né en 1891 à La Chiffa, près de Blida, en Algérie. Ses parents sont tous deux d’origine italienne et il obtient un premier prix de violon au conservatoire d’Alger. En 1912, à sa majorité, il s’engage au 11e régiment d’artillerie, dans la musique duquel il est timbalier. Sa fiche matricule indique comme profession : violoniste. Pendant deux ans, il prépare le concours de chef de musique.
Il est reçu et, quelques semaines avant la guerre, en juin 1914, Louis Pettenati quitte l’artillerie. Il est versé comme sous-chef de musique au 8e régiment d’infanterie. Un régiment d’élite. Sur son drapeau, les noms de Valmy, d’Hohenlinden, de Friedland, de Solferino. Il va bientôt en écrire d’autres : Verdun, la Somme, les Flandres, la Marne. Au cours de la Grande Guerre, le 8e va recevoir la Légion d’honneur et la croix de guerre avec six palmes et une étoile de vermeil – un des cinq régiments les plus décorés de l’armée française. Mais le 8e déplorera 3488 morts pour la France – un régiment héroïque, vous dis-je.
En 1915, Louis Pettenati lui donne un hymne, paroles et musique – C’est le 8e.. Un chant dont l’allant est singulier : la pompe de la musique militaire, la pétulance des airs de bal, la gouaille de la chanson populaire, comme si tout cela n’avait rien à voir avec la guerre – « C'est le 8e qui défile devant vous / C'est le 8e tous ces petits pioupious / Ils marchent, ils vont sans s'faire de bile / Tant ils sont sûrs d'être les plus habiles ».

Nous écoutons :
C’est le 8e, l’hymne de son régiment, écrit et composé par Louis Pettenatti, enregistré en 2014 – pour le centenaire de la Première Guerre mondiale – par le Chœur de Radio France. 

L'équipe de l'émission :