Les Grands Macabres
Programmation musicale
Lundi 17 mai 2021
3 min

Louis Brassin et ses frères

Ce pédagogue et compositeur belge né en Allemagne et mort en Russie a été victime d’une singulière coïncidence familiale.

Louis Brassin et ses frères
Le pianiste, pédagogue et compositeur Louis Brassin, © image wikipédia
  • Aujourd’hui, 17 mai, je voudrais vous parler de Louis Brassin, mort le 17 mai 1884 à l’âge de quarante-trois ans.

Parfois il vaut mieux ne pas tirer de conclusions des histoires de famille. Ce qui arrive aux frères Brassin est singulier mais l’on s'abstiendra d’y trouver un quelconque enseignement.

Les trois frères Brassin sont les neveux de Louis Drouet, flûtiste et compositeur français, un des plus grands virtuoses de son instrument au XIXe siècle. Ils sont surtout les fils d'un baryton belge qui travaille en Allemagne. L’aîné d’entre eux, Louis Brassin, aura une belle carrière de pianiste, de pédagogue et de compositeur. Il naît à Aix-la-Chapelle en 1840 et commence vraiment son apprentissage théorique et formel lorsqu'il a onze ans à Leipzig, où son père baryton vient d'être nommé à l'Opéra.

Mais il a déjà une petite réputation de pianiste. À six ans, à Hambourg, il a donné son premier concert. Il y ajoute une réputation de pédagogue quand, à douze ans, il joue avec son petit frère Léopold, qui a trois ans de moins que lui et à qui il apprend le piano. Bientôt, ils partent en tournée avec leur petit frère, Gerhardt, petit prodige du violon. Passé les quelques années où on applaudit les enfants virtuoses, chacun prend la route de son côté, même si leur destin restera proche – mais n'anticipons pas.

Nous écoutons :
La réduction pour piano de la Chevauchée des Walkyries de Richard Wagner arrangée par Louis Brassin, enregistrée en 1994 par Cyprien Katsaris.

L'équipe de l'émission :