Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 16 février 2021
3 min

Lojze Bratuž, martyr slovène

Appartenant à une minorité ethnique dans une région annexée par l’Italie après la Première Guerre mondiale, il a subi toute l’horreur du nationalisme fasciste.

Lojze Bratuž, martyr slovène
Le chanteur et chef de choeur slovène Lojze Bratuz en 1937
  • Aujourd’hui, 16 février, je voudrais vous parler de Lojze Bratuž, mort le 16 février 1937, un jour avant d’avoir trente-cinq ans. 

La ville de Gorizia, après le traité de Saint-Germain-en-Laye en 1919 et le traité de Rapallo en 1920, a été attribuée au royaume d’Italie. Aujourd’hui, elle est divisée en deux, de part et d’autre de la frontière entre la Slovénie et l’Italie mais, à l’époque, elle échappe au futur royaume de Yougoslavie. Et, pour tout dire, l’ambiance va peu à peu se dégrader dans une ville et une région où s’emboitent plusieurs peuples et donc plusieurs nationalismes. 

Lojze Bratuž est entré dans l’âge adulte au temps des tensions. Il est né en 1902 à Gorizia, ville slovène de l’empire austro-hongrois et il y devient chef de chœur et professeur de chant alors qu’elle est italienne. L’église catholique est, de fait, un foyer de résistance à l’italianisation forcée et des personnalités comme Lojze Bratuž servent à la fois la grandeur de Dieu et la culture slovène. Il est vrai que les chœurs d’église sont les seules formations musicales autorisées à chanter en langue slovène et l’évêque de Gorizia lui a confié la direction de tous les chœurs de la région. 

À l’aube des années 30, il passe quelques semaines en prison en raison du contenu de ses leçons de musique dans un collège religieux. Au sortir d’une messe du temps de Noël, le 27 décembre 1936, Lojze Bratuž est enlevé par des militants fascistes.

Nous écoutons :
Strasno trpis, une composition de Lojze Bratuz sur un poème de Filip Terčelj, autre martyr de la nation slovène, emprisonné par les fascistes italiens puis assassiné en 1946 par les communistes. Strasno trpis – littéralement, Tu souffres terriblement – est interprété par le chœur mixte Anton Foerster sous la direction de Jože Trošt. 

L'équipe de l'émission :