Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 11 septembre 2020
3 min

Peter Tosh, la voix tranchante du reggae

Il s’était surnommé « stepping razor » et tenait à être considéré comme dangereux. Et ce compagnon de jeunesse de Bob Marley était honni de la police jamaïcaine…

Peter Tosh, la voix tranchante du reggae
Peter Tosh en 1970 , © Getty / Fin Costello/Redferns
  • Aujourd’hui, 11 septembre, je voudrais vous parler de Peter Tosh, mort le 11 septembre 1987 à l’âge de quarante-trois ans. 

Peter Tosh est en colère ; Peter Tosh est inquiet ; Peter Tosh est en guerre. La police, le capitalisme, la médecine des Blancs, le show business, la Grande-Bretagne, les homosexuels, l’Amérique, les juges, les femmes impures, le Diable, les riches : tous sont des ennemis qui l’encerclent et le menacent. Mais c’est un artiste. Il a besoin d’une maison de disques, d’un avocat, de contrats, de promotion, de tournées dans les pays développés… Plus qu’aucun autre chanteur jamaïcain, il incarne les ambiguïtés et les contradictions de la conquête du monde par le reggae – une musique venue du Sud qui séduit la jeunesse du Nord ; la parole rasta qui charme Babylone…
Révolutionnaire, virulent, tranchant, on ne sait plus si c’est Peter Tosh lui-même ou un de ses ennemis qui l’a le premier appelé « le rasoir ambulant » – stepping razor – son plus fier surnom.

Nous écoutons :
Stepping Razor de Peter Tosh, un des titres les plus puissants de l’album Equal Rights, en 1977, et qui constitue un des plus fiers autoportraits de Peter Tosh – le rasoir ambulant, fier d’être dangereux pour la société.