Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mercredi 16 décembre 2020
3 min

Ludwig August Lebrun, le virtuose amoureux

Fils d’un hautboïste fameux, il est aussi l’époux de Franziska Lebrun, soprano légendaire.

Ludwig August Lebrun, le virtuose amoureux
Jardins de Schwetzingen, de l'Electeur Palatin. A 3 lieues de Manheim et à 2 lieues de Heidelberg. Estampe, d'après l'architecte André. Graveur : Georges-Louis Le Rouge (1712-179), © BnF Gallica
  • Aujourd’hui, 16 décembre, je voudrais vous parler de Ludwig August Lebrun, mort le 16 décembre 1790 à l’âge de trente-huit ans. 

L’Électeur palatin Charles-Théodore a attiré à Mannheim certains des meilleurs instrumentistes d’Europe, au sein de son orchestre. Parmi eux, un excellent hautboïste belge du nom de Lebrun, dont le fils, Ludwig August Lebrun commence à jouer du hautbois dans l’orchestre à l’âge de douze ans avant d’en devenir membre permanent à quinze ans. Lui aussi est un virtuose du hautbois et il croise d’autres jeunes gens doués, comme ses aînés, les violonistes Carl et Anton Stamitz, dont le père était d’origine tchèque.
Ludwig August Lebrun commence à Mannheim une double carrière d’instrumentiste particulièrement expert et de compositeur. Il nous a laissé quatorze concertos pour hautbois qui ne sont pas seulement des pièces de bravoure pour son instrument – puisqu’il en étend la tessiture utile dans l’aigu, en profitant des progrès de la lutherie – mais qui sont aussi des pièces de musique profonde et sensible. Et sa carrière de virtuose l’amène à voyager à travers l’Europe. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nous écoutons :
Le premier mouvement allegro du Concerto n° 4 en si bémol majeurpour hautbois et orchestre de Ludwig August Lebrun, avec Thomas Indermühle accompagné par l’Orchestre symphonique national d’Estonie sous la direction de Toomas Vavilov en 2006. 

L'équipe de l'émission :