Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 15 décembre 2020
3 min

Glenn Miller, le débarquement américain

Le tromboniste et chef d’orchestre enrôlé par l’armée de l’air disparait au-dessus de la Manche alors que sa composition la plus célèbre va être la BO de la Libération.

Glenn Miller, le débarquement américain
Le chef d'orchestre, compositeur et tromboniste américain, Glenn Miller (1904 - 1944). , © Getty / Felix Man/Getty Images
  • Aujourd’hui, 15 décembre, je voudrais vous parler de Glenn Miller, mort le 15 décembre 1944 à l’âge de quarante ans.

Le 15 décembre 1944, 138 bombardiers de l’aviation britannique partent en mission sur Siegen, nœud ferroviaire en Rhénanie du Nord. Mais, au-dessus de la Belgique, la visibilité devient si mauvaise que les avions font demi-tour.
Comme on ne peut pas atterrir avec un plein chargement, les bombardiers larguent leurs bombes au-dessus d’un certain point dans la Manche – c’est la routine, en hiver. C’est alors que, dans la bulle vitrée d’un Lancaster, un homme voit, tout en bas, au ras de l’eau, un petit avion pris dans le déluge de bombes, qui fait soudain un virage brusque et plonge dans la mer.
Or il n’y a pas de rapport écrit après une mission comme celle-là. Les avions ne sont pas allés bombarder leur cible, donc il n’y a rien à conserver dans les archives. Et, pendant des décennies, on ignorera tout de ce petit avion.
Pourtant, l’homme d’équipage du Lancaster a bien reconnu la silhouette caractéristique du Noorduyn Noseman, comme celui qui était parti du terrain d’aviation de Twinwood, au nord de Londres, à 13h53, et qui devait atterrir à Paris vers 15h50 – et qui a disparu au-dessus la Manche. 

Nous écoutons :
In The Mood, évidemment, enregistré par Glenn Miller and The Army Air Forces Training Command Band le 24 mars 1944. 

L'équipe de l'émission :