Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 1 décembre 2020
3 min

Dario Moreno, la moustache et le bedon

Né en Turquie de mère mexicaine, incarnation d’une culture cosmopolite ancrée dans la langue française, il est amuseur des variétés – mais pas seulement.

Dario Moreno, la moustache et le bedon
Brigitte Bardot et Dario Moreno Sur le tournage de "Voulez-vous danser avec moi ?" , © Getty / Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images
  • Aujourd’hui, 1er décembre, je voudrais vous parler de Dario Moreno, mort le 1er décembre 1968, à l’âge de quarante-sept ans. 

En Dario Moreno, il y a plus qu’une moustache et un bedon. Mais la moustache et le bedon, c’est indispensable. C’est rassurant, c’est généreux, c’est pittoresque, c’est amical. On a tout de suite envie d’aller à Rio, de ne pas oublier de monter là-haut dans un petit village caché sous les fleurs sauvages. Ou alors de crier Brigitte Bardot-Bardot, Brigitte Bardot bravo, aucune fille n’est aussi sympa que toi… 

On pourrait continuer longtemps comme ça, et presque malgré nous – Dario Moreno chante avec un tel sourire que notre cerveau, irrésistiblement apprivoisé, enregistre tout – l’histoire de Zé la marmite, les plaisirs du mambo, de la conga et de la pachanga, les sortilèges de Coucouroucoucou, tout un exotisme tellement de chez nous, au temps de la télévision en noir et blanc et des pochettes de 45 tours en Technicolor, au temps où nous pouvions croire que la Turquie et le Mexique étaient voisins l’un de l’autre. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nous écoutons :
Si tu vas à Rio, le succès des succès de Dario Moreno, enregistré en 1958.

L'équipe de l'émission :