Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 13 octobre 2020
5 min

Johann Pezel, fonctionnaire municipal et compositeur

Successivement « violoniste d’art », « sonneur de ville » et Stadtmusikant dans la Saxe du XVIIe siècle, il a été bien inspiré de faire imprimer ses œuvres.

Johann Pezel, fonctionnaire municipal et compositeur
Couverture de la partition, 6 Sonatines en en do, de Johann Christoph Pezel (Editions Bim).

 

  • Aujourd’hui, 13 octobre, je voudrais vous parler de Johann Christoph Pezel, mort le 13 octobre 1694 à l’âge de cinquante-cinq ans. 

Célébrons l’imprimerie, qui a sauvé Johann Christoph Pezel. À l’époque, dans l’immense puzzle des cités, principautés, royaumes et états de langue allemande, la musique circule le plus souvent sous forme manuscrite. C’est moins cher et, s’il y a une erreur, on gratte, on rature, on recommence. 

Imprimer des partitions musicales demande tant de soin qu’il vaut mieux que le compositeur lui-même passe de longues journées chez l’imprimeur. Et, donc, si l’on se souvient de Pezel, c’est qu’il a publié plusieurs recueils de sa musique. Des compositeurs qui étaient plus respectés que lui, ou qui l’ont vaincu lorsqu’il a sollicité des postes officiels, sont aujourd’hui tombés dans l’oubli alors qu’en quelques clics sur internet, on peut trouver la reproduction des recueils de Pezel édités au XVIIe siècle.  

Nous écoutons :
La Sonate chaconne en Si bémol majeur pour 3 violons 2 altos et basse continue de Johann Christoph Pezel, extrait de sa Musique des vêpres de Leipzig, édité par le compositeur en 1669, alors qu’il a trente ans. L’enregistrement par l’ensemble Musica Antica Köln sous la direction de Reinhardt Göbel, date de 1997.

L'équipe de l'émission :