Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 30 octobre 2020
3 min

Jam Master Jay, ou les tentations dangereuses d’un DJ

Aujourd’hui, 30 octobre, je voudrais vous parler de Jam Master Jay, mort le 30 octobre 2002 à l’âge de trente-sept ans. Il était un des premiers DJ à sortir le hip hop de l’underground et à toucher le grand public en façonnant le son de Run-DMC, mais il avait besoin d’argent…

Jam Master Jay, ou les tentations dangereuses d’un DJ
Jam Master Jay (au centre), fondateur du groupe new-yorkais de hip-hop Run-D.M.C., © Getty

En août 2020, un des plus cruels cold cases de l’histoire du rap américain a connu un rebondissement inattendu : deux suspects de l’assassinat de Jam Master Jay ont été arrêtés, dix-huit ans après les faits. La justice américaine dispose non seulement de deux coupables vraisemblables – dont l’un avait dix- huit ans au moment des faits – mais aussi de leur mobile – un conflit autour de la vente de dix kilos de cocaïne dont Jam Master Jay n’aurait pas partagé le produit avec ses deux complices. 

On devra donc oublier les spéculations sur les conflits entre labels de disques, sur un châtiment mortel pour avoir été trop proche du rappeur 50 Cent, sur la jalousie envers un artiste toujours immensément respecté malgré sa baisse de forme commerciale…  

  • Nous écoutons : You Be Illin’, un des grands classiques de l’album Raising Hell de Run-DMC en 1986, une composition typique de l’efficacité de Jam Master Jay et de sa capacité à toucher le grand public qui, à l’époque, n’est guère touché par le rap.
L'équipe de l'émission :