Les Grands Macabres
Programmation musicale
Jeudi 24 septembre 2020
3 min

Ian Stuart Donaldson, un skinhead passé du côté obscur

Initié au rock par les Sex Pistols, il a d’abord été un adepte anglais de la oi ! avant de basculer peu à peu vers le néo-nazisme. Mais sa mort en voiture n’a rien à voir avec la justice immanente.

Ian Stuart Donaldson, un skinhead passé du côté obscur
Couverture du DVD : Ian Stuart Donaldson - Emlékkoncert Budapest, 2017
  • Aujourd’hui, 24 septembre, je voudrais vous parler de Ian Stuart Donaldson, mort le 24 septembre 1993, à l’âge de trente-six ans.

En 1976, Ian Stuart Donaldson n’a même pas vingt ans quand il voit les Sex Pistols sur scène. On a dit qu’à chaque concert, le plus emblématique des groupes punks faisait naître au moins un nouveau groupe. Ce jour-là à Manchester, ce sera Skrewdriver, le groupe de Ian Stuart Donaldson. 
Skrewdriver, comme un tournevis en anglais, mais avec un K. Ce n’est pas exactement un groupe punk. Ils ne veulent pas l’anarchie mais le chaos. Ils ne veulent pas mettre par terre le vieux monde, ils veulent commander le monde à venir. 
Du point de vue sonore, vous ne voyez peut-être pas la différence mais ces nuances ont une transcription musicale. Skrewdriver ne joue pas du punk rock mais de la oi ! – la musique des skinheads. Mais, je vous rassure, cette histoire va mal finir. 

Nous écoutons :
An-ti-so-cial, un titre de l’album All Skrewed Up des Skrewdrivers en 1977, quand le groupe était encore une formation de jeunes gens turbulents et complètement apolitiques et que Ian Stuart Donaldson n’avait pas commencé sa descente aux enfers.

L'équipe de l'émission :