Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 18 mai 2021
3 min

Ian Curtis, enfermé dans le désespoir

Le chanteur de Joy Division était piégé par la gloire, la dépression, l’épilepsie et quelques autres démons…

Ian Curtis, enfermé dans le désespoir
Le chanteur Ian Curtis en 1980, © Getty / Rob Verhorst / Contributeur
  • Aujourd’hui, 18 mai, je voudrais vous parler de Ian Curtis, mort le 18 mai 1980 à l’âge de vingt-trois ans.

Le suicide de Ian Curtis semble inaugurer les années 80 par des couleurs de crépuscule. Son personnage et son groupe, Joy Division, deviennent aussitôt un mythe figé dans des humeurs maladives, ce qui fait presque oublier une trajectoire singulière vers une musique synthétique, lente, torturée mais puissante. Les membres survivants de Joy Division poursuivront l’aventure avec New Order, qui atteindra le succès commercial et la longévité en assumant des envies de dance musique électronique. Mais c’est une autre histoire.

Le passage de Ian Curtis sur terre est une de ces tragédies dans lesquelles on voit trop bien ce qui survient – un grand roman du XIXe siècle, chez Dostoïevski ou Benjamin Constant, mais dans la Grande-Bretagne en crise, inondée par une culture romanesque et sombre.

Ian Curtis naît en 1956 à Macclesfield, ville moyenne non loin de Manchester. C’est la génération qui s’éveille à la musique juste après la Beatlesmania : passion pour les Who, le Velvet Underground, les Stooges, écoutés sur des disques volés à l’étalage, fascination pour Lou Reed, pour David Bowie, pour un rock dont les attitudes et les références culturelles sont soignées et cohérentes.

Événement fondateur le 20 juillet 1976 à un concert des Sex Pistols : il rencontre les membres du futur Joy Division. Il est marié depuis l’année précédente – à dix-neuf ans. Petit emploi de fonctionnaire, petite maison, gros crédit pour la payer. Il choisit pourtant la musique et, au mois d’avril 1979, sa fille Natalie vient au monde alors que Joy Division enregistre son premier album.

Nous écoutons :Ceremony, une des dernières chansons écrites par Ian Curtis, enregistrée ici lors du dernier concert qu’il a donné, le 2 mai 1980, quelques jours avant son suicide

L'équipe de l'émission :