Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 22 janvier 2021
3 min

Helno, jeune père des Négresses Vertes

Né à Montreuil dans une famille marquée par l’histoire, il incarne le meilleur d’une scène parisienne indépendante, turbulente et hédoniste.

Helno, jeune père des Négresses Vertes
Portrait du groupe Les Négresses Vertes lors du Printemps de Bourges en avril 1995, © Getty / Eric CATARINA/Gamma-Rapho
  • Aujourd’hui, 22 janvier, je voudrais vous parler d’Helno, mort le 22 janvier 1993 à l’âge de vingt-neuf ans. 

Même si l’on n’a pas connu Paris à cette époque, on peut quand même comprendre ce qui se passe. En ce temps-là, la nuit des vieux bistrots appartient à de jeunes punks, on trouve du couscous à 5 francs, les Ritals de banlieue mettent la sauce du mafé dans la pasta, des accordéonistes musette jouent du rock très fort. 

C’est à ce moment-là, tard une nuit, que l’on dit qu’un vigile a traité une bande de jeunes gens bizarres de négresses vertes. Négresses Vertes, ça ne veut rien dire, mais ça sonne bien. Le groupe s’appellera donc les Négresses Vertes

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les Négresses Vertes se sont rassemblées autour de Zobi la Mouche, une première chanson originale. C’est une idée et un texte d’Helno. 

Nous écoutons :
Zobi la Mouche, le titre autour duquel Helno a rassemblé ses Négresses Vertes, et qui est devenu un de leurs titres les plus célèbres dès sa sortie sur l’album Mlah en 1988. 

L'équipe de l'émission :