Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 30 avril 2021
3 min

Grégory Lemarchal, comme c’était écrit

Atteint de mucoviscidose, il emporte « Star Academy » et conquiert une vaste popularité avant de s’éteindre.

Grégory Lemarchal, comme c’était écrit
Gregory Lemarchal en concert à Beaulieu, à Lausanne, Suisse le 23 mai 2006, © Getty / Lionel FLUSIN/Gamma-Rapho
  • Aujourd’hui, 30 avril, je voudrais vous parler de Grégory Lemarchal, mort le 30 avril 2007 à l’âge de vingt-trois ans. 

Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas et j’ai le plus grand respect de la liberté d’expression, mais je dois avouer que je suis un peu chagrin que sur la page Wikipedia consacrée à Grégory Lemarchal, on nous dise que son surnom était « le petit prince à la voix d’ange » – fermez les guillemets. La question n’est pas qu’il soit ou non un petit prince et encore moins que sa voix fut d’ange ou pas, mais que cela n’est pas un surnom. Cloclo, la Môme, la Souche, the Glimmer Twins, voici des surnoms. Mais « le petit prince à la voix d’ange », c’est au maximum un lieu commun. Parce que prince et ange, ça lui va tellement bien qu’on s’en voudrait d’employer ces mots-là.  
Il a la mucoviscidose et un jour ou l’autre ses poumons cesseront de fonctionner. Il est difficile de ne pas l’avoir en tête quand il participe à la quatrième saison de « Star Academy ». Mais jamais, ni avant ni après lui, un candidat ne dominera avec une telle insolence une saison de la téléréalité musicale de TF1 et Universal. Certes, il n’est pas totalement vierge d’expérience en entrant à la « Star Ac’ », puisqu’il a déjà participé à d’autres concours, chanté dans des spectacles… Mais avec sa victoire le 22 décembre 2004, il devient vraiment une star. 

Nous écoutons : Écris l’histoire, une des chansons emblématiques de la courte carrière de Grégory Lemarchal, en 2005. 

L'équipe de l'émission :