Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mercredi 13 janvier 2021
3 min

Donny Hathaway, la soul et les démons

Reconnu comme un immense artiste dans plusieurs métiers de la musique, immensément populaire, notamment pour ses duos avec Roberta Flack, il est emporté par la maladie mentale.

Donny Hathaway, la soul et les démons
Donny Hathaway à son piano sur la scène du Royce Hall de l'UCLA le 11 septembre 1972 à Los Angeles (Californie, USA), © Getty / Stephen Verona
  • Aujourd’hui, 13 janvier, je voudrais vous parler de Donny Hathaway, mort le 13 janvier 1979 à l’âge de trente-trois ans. 

Donny Hathaway n’a même pas attendu la fin de ses études pour plonger dans le bain du métier de musicien. Ou plutôt les métiers de musicien, au pluriel. Il est pianiste accompagnateur, ingénieur du son, producteur, arrangeur, compositeur, chef d’orchestre. Dans ces années 60 où il explose au moins une révolution à chaque trimestre, il ne manque pas de travail, d’opportunités, de rencontres. Il travaille avec les Staple Singers, avec Aretha Franklin, avec Curtis Mayfield – développement naturel d’une vie de musicien commencée avant même la maternelle, quand sa grand-mère lui apprend ses premiers gospels alors qu’il a trois ans. 

À vingt-trois ans, en 1969, Donny Hathaway sort son premier disque comme chanteur de soul. Et le succès explose deux ans plus tard, en duo avec Roberta Flack. 

Nous écoutons :The Ghetto, un des plus grands succès de Donny Hathaway, en 1972, en prise directe sur l’actualité sociale américaine et un des titres-étalons d’un certain âge d’or du funk.

L'équipe de l'émission :