Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mercredi 26 août 2020
5 min

Denis d’Amour, deux albums après lui.

Surnommé Piggy, le guitariste du groupe québécois de métal Voivod a laissé à ses amis des dizaines de chansons à enregistrer après sa mort.

Denis d’Amour, deux albums après lui.
Etats-unis -1er janvier 1990. Photo du groupe Vovoïd, Denis D'Amour est le second en partant de la gauche, © Getty / Ebet Roberts/Redferns
  • Aujourd’hui, 26 août, je voudrais vous parler de Denis d’Amour, mort le 26 août 2005 à l’âge de 46 ans. 

L’histoire de chaque groupe de metal est une épopée. L’épopée de Voivod a ceci de particulier qu’elle se déroule à Jonquière, dans le Saguenay, au sud du Québec. Quand Denis d’Amour – c’est son vrai nom – crée le groupe Voivod, il n’y a qu’une poignée d’amateurs de metal dans les parages.
Voivod est le nom d’un antihéros qui traverse un monde dévasté par une apocalypse nucléaire, et dont l’histoire se développe d’album en album.
C’est long, évidemment. Voivod est créé en 1982, le premier album sort en 1984, le premier concert à l’étranger – à New York – a lieu en 1986, Denis d’Amour a son premier cancer en 1988 – il guérit… 

Nous écoutons :
The X Stream, une des chansons que Denis D’Amour avait laissées à ses camarades du groupe Voivod – entre nous, c’est la plus “grand public” et la moins violente de l’album Katorz, paru en 2006, et entièrement composé par le guitariste.

L'équipe de l'émission :