Les Grands Macabres
Programmation musicale
Jeudi 8 avril 2021
3 min

Dead, comme son nom l’indique

Légende du black metal scandinave, le chanteur de Mayhem chérissait la mort d’une manière qui inquiétait même ses proches.

Dead, comme son nom l’indique
Pochette du disque "De Mysteriis Dom Sathanas" du groupe de black métal norvégien, Mayhem
  • Aujourd’hui, 8 avril, je voudrais vous parler de Dead, mort le 8 avril 1991 à l’âge de vingt-deux ans.

Aujourd’hui, quand les étudiants en médecine en arrivent au syndrome de Cotard, ils se penchent sur le cas de Dead – et ça leur fait une récréation. Il se trouve que Per  Ohlin – c’est son vrai nom – a fait en quelque sorte profession d’une névrose singulière qui, pour résumer, consiste à nier son corps. C’est une forme d’hypocondrie extrême dans laquelle le patient, par exemple, peut affirmer que ses organes ont pourri, qu’ils ont disparu, qu’ils sont gelés. Per Ohlin disait que, dans son enfance dans une petite ville du sud de la Suède, il était tombé dans un lac gelé en jouant sur la glace et que, depuis, ses organes n’étaient pas retournés à leur température normale. 

En fait, s’il a subi un grave incident médical, c’était à dix ans, quand il a été tabassé par un groupe de collégiens qui le harcelaient. Et tous les témoins de sa courte vie confirment que Dead – puisque c’était le nom qu’il s’était choisi – était d’une fréquentation assez angoissante, même dans le milieu à tout le moins singulier du black metal scandinave. 

Nous écoutons :
Deathcrush, le titre d’ouverture de l’album Live in Leipzig du groupe Mayhem, légendaire enregistrement du 26 novembre 1990, moins de six mois avant le suicide du chanteur Dead. 

L'équipe de l'émission :