Les Grands Macabres
Programmation musicale
Lundi 31 août 2020
3 min

Claude Goudimel, dans l’enfer de la Saint-Barthélémy

Harmonisateur des psaumes pour l’Église Réformée, il disparaît dans les massacres des protestants français.

Claude Goudimel, dans l’enfer de la Saint-Barthélémy
Claude Goudimel, © DP
  • Aujourd’hui, 31 août, je voudrais vous parler de Claude  Goudimel, mort – sans doute – le 31 août 1572 à l’âge d’environ  cinquante ans. 

Claude Goudimel  est oublié. Mais il est infiniment plus chanté que son cadet Roland de  Lassus ou son aîné Clément Janequin. Tous les dimanches dans les offices  protestants de langue française, les fidèles se souviennent de son  héritage d’harmonisateur des psaumes. 

Harmoniser les psaumes,  n’est pas un ouvrage dans lequel éclate forcément le génie. Au  contraire : il faut s’en tenir à des idées simples, des intentions  discrètes, des ambitions mesurées – enfin, mesurées mais gigantesques,  en ce XVIe siècle où un vent révolutionnaire souffle sur la chrétienté. 

À ce moment-là, chez les catholiques, des maîtres de chapelle  écrivent des œuvres sacrées destinées à des athlètes de la polyphonie  pour le ravissement de rois ou de princes qui en sont les  commanditaires, et l’ébahissement de fidèles qui, de temps à autre,  n’auront à psalmodier d’un petit amen sur trois notes. Sur  l’autre bord du christianisme, les commandes passées aux compositeurs  sont tout autres : chacun, dans l’assistance, devra chanter. 

Nous écoutons :
Le Psaume 68 « Que Dieu se montre seulement », également appelé, dans la  tradition calviniste, le Psaume des Batailles, puisqu’il était le chant  entonné par les troupes protestantes avant les combats pendant les  guerres de religion au XVIe siècle puis par les Camisards des Cévennes  pendant leur longue guérilla après la Révocation de l’Édit de Nantes en  1685.

Au cours de cette chronique vous avez entendu des extraits  de l’harmonisation pour chœur mixte a cappella par Claude Goudimel,  interprétée par la Chorale de l’Europe en 1966 et à l’instant, son  harmonisation pour chœur à l’unisson, enregistrée par le chœur Le  Labyrinthe en 2015.

L'équipe de l'émission :