Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 2 avril 2021
3 min

Clara Nunes, une femme dans la samba

Cette chanteuse et animatrice de télévision a été la première à atteindre les sommets des ventes dans un genre jusque là massivement masculin.

Clara Nunes, une femme dans la samba
Pochette du disque "A deusa dos orixas" de la chanteuse brésilienne Clara Nunes
  • Aujourd’hui, 2 avril, je voudrais vous parler de Clara Nunes, morte le 2 avril 1983 à l’âge de trente-neuf ans. 

Clara Nunes est orpheline à l’âge de quatre ans. Dans le Brésil d’après la Seconde Guerre mondiale, la surchauffe industrielle exige toujours des bras, surtout dans le Minas Gerais, état minier et industriel. Elle entre en usine à peine son enfance terminée et elle a dix-huit ans, quand en 1960, elle se présente à un concours d’artistes amateurs. Depuis quelques années, elle chante pour une radio locale, à deux heures de bus de Belo Horizonte, où elle est ouvrière dans le textile. Elle croit en sa chance. 

Elle a raison : à Sao Paulo, elle décroche la troisième place du concours en interprétant une bossa nova de Vinicius de Moraes. C’est le début d’une petite carrière dans sa province natale. Bars, soirées, fêtes patronales, radios locales : Clara Nunes n’est pas une gloire mais elle gagne sa vie. En 1965, elle met le cap sur Rio de Janeiro, la capitale musicale du Brésil. De chanteuse, elle devient animatrice à la radio puis à la télévision – une émission hebdomadaire d’actualité musicale – elle est une célébrité éminemment sympathique dans les pages média des magazines mais elle n’oublie pas son idéal originel, chanter. Mais son premier album vise ouvertement à capitaliser sur sa renommée médiatique – des chansons sentimentales très conventionnelles. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nous écoutons :
Tristeza Pé No chao, grand succès de Clara Nunes en 1973, et qui fait d’elle le premier nom féminin de la samba. 

L'équipe de l'émission :