Les Grands Macabres
Programmation musicale
Lundi 25 janvier 2021
3 min

Chris Kenner, malgré les bons présages

Le succès distingue ce chanteur de la Nouvelle-Orléans, mais il est dévoré par des démons particulièrement mordants.

Chris Kenner, malgré les bons présages
Pochette du disque "I like it I like that" de Chris Kenner
  • Aujourd’hui, 25 janvier, je voudrais vous parler de Chris Kenner, mort le 25 janvier 1976 à l’âge de quarante-six ans. 

Il faut se méfier des présages ; surtout des bons présages. Christophe Kenner – on l’appelle Chris depuis son enfance – Chris Kenner, donc, est né à Kenner en Louisiane, le jour de Noël 1929. On pourrait croire que les bonnes fées de la chance et de la belle vie sont penchées sur son berceau avec ce genre de coup de chance.
Pas exactement. Chris commence à chanter, comme vous et moi, dans la chorale gospel de sa paroisse. Puis, à la fin de l’adolescence, il part vers le port de La Nouvelle Orléans. Il sera docker.
Il a vingt-six ans quand il sort son premier 45 tours, en 1955. Aucun succès. C’est un rhythm’n’blues bien rustique, avec une belle voix formée au gospel mais pas subtile-subtile. Finalement, en 1957, ça rigole enfin. Il écrit Sick and Tired et atteint la 13e place du classement des ventes r’n’b. 

Nous écoutons :
I Like It Like That, la meilleure performance commerciale de toute la carrière de Chris Kenner, composée avec Allen Toussaint, son jeune producteur, et énorme succès de l’été 1961. 

L'équipe de l'émission :