Les Grands Macabres
Programmation musicale
Lundi 7 juin 2021
3 min

Carole Fredericks, la voix amie

La petite sœur de Taj Mahal était une choriste active et respectée de la scène française avant que Jean-Jacques Goldman ne la place en pleine lumière.

Carole Fredericks, la voix amie
Carole Fredericks le 27 avril 2000 à Paris, © Getty / GARFIELD/Gamma-Rapho
  • Aujourd’hui, 7 juin, je voudrais vous parler de Carole Fredericks, morte le 7 juin 2001 à l’âge de cinquante-deux ans.

Carole Fredericks est-elle une star ? Oui évidemment parce que son nom figure sur des pochettes d’albums aux ventes énormes, sur les affiches de tournées qui ont rencontré un immense succès. Oui parce qu’elle a une voix puissante, une personnalité solaire. Et elle ne l’est pas parce qu’elle vient de derrière, parce qu’on lui a demandé pendant longtemps d’être à la fois singulière et banale, spectaculaire et passe-partout. Carole Fredericks est choriste.
Une choriste aux états de service époustouflants, qui a travaillé avec tout le monde en France – enfin, tous les artistes qui comptent. Oui, elle a chanté avec lui, et lui aussi, et elle aussi, et puis sur cet album-là, et le suivant, et le précédent aussi.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nous écoutons : Il part, chanté en solo par Carole Fredericks sur l’album Rouge du groupe Fredericks Goldman Jones, en 1993.

L'équipe de l'émission :