Les Grands Macabres
Programmation musicale
Vendredi 2 octobre 2020
3 min

Antonio Cifra, un Romain à la Sainte Maison

Il fut un enfant à la voix d’ange avant de devenir un compositeur emblématique du passage de la musique de la Renaissance à l’âge baroque.

Antonio Cifra, un Romain à la Sainte Maison
Le compositeur italien Antonio Cifra
  • Aujourd’hui, 2 octobre, je voudrais vous parler d’Antonio Cifra, mort le 2 octobre 1629, à l’âge de quarante-cinq ans environ. 

Antonio Cifra a d’abord été un enfant à la voix d’ange. Le sort le fait orphelin de père et il entre à l’âge de dix ans dans le chœur de l’église Saint-Louis des Français, où le compositeur et chef de chœur Giovanni Bernardino Nanino dispense son enseignement. En 1597 – il a treize ans à peu près – il entre à la Cappella Giulia, le chœur de garçons créé par le pape Jules II pour le service de la basilique Saint-Pierre de Rome. Et, en 1605, à vingt et un ans, il commence sa carrière de maître de chapelle – directeur de la musique, dirait-on aujourd’hui – d’abord au séminaire romain puis au collège germanique de Rome et enfin à presque trois cents kilomètres de là, sur la côte adriatique, près d’Ancône, à la Sainte Maison de Loreto. 

Nous écoutons :
Era la notte d’Antonio Cifra, mise en musique d’un poème du Tasse pour quatre voix et basse continue, enregistré en 2009 par l’ensemble Elyma dirigé par Gabriel Garrido. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'équipe de l'émission :