Les Grands Macabres
Programmation musicale
Mardi 3 novembre 2020
3 min

Amédé Ardoin, une tragédie cajun

Le plus grand accordéoniste et chanteur des années 1930 dans les bayous est victime d’un racisme imperméable aux réalités créoles de sa région.

Amédé Ardoin, une tragédie cajun
I'm Never Comin Back: Roots of Zydeco, compilation de titres parue en 1995
  • Aujourd’hui, 3 novembre 1942, je voudrais vous parler d’Amédé Ardoin, mort le 3 novembre 1942 à l’âge de quarante-quatre ans.

On ne sait pas de quoi est mort Amédé Ardoin. On parle d’une faiblesse physiologique extrême après avoir passé des mois et peut-être des années à ne s’alimenter que quand on l’y forçait. Il est probable, aussi, qu’il ait succombé aux conséquences neurologiques et physiques de la syphilis. Si l’on n’est pas sûr, c’est parce qu’il meurt dans la misère, après plusieurs années dans un asile de Pineville, en Louisiane. 

Il meurt donc le 3 novembre 1942. Mais, à ce moment-là, il est mort depuis longtemps déjà.  

  • Nous écoutons : La Valse à Alcee Poulard, enregistrée en 1930 par Amédé Ardoin – à l’accordéon diatonique et au chant – en compagnie du violoniste Dennis McGee.
L'équipe de l'émission :